Puigdemont veut réunir tous les indépendantistes autour de son nouveau parti "La Crida"

©EPA

Le congrès fondateur du nouveau parti de l'indépendantiste catalan Carles Puigdemont aura lieu samedi soir à Manresa, à 60 kilomètres au nord de Barcelone. Un lieu qui n'a pas été choisi au hasard...

Un an après avoir menacé l'unité de son pays avec une tentative de sécession, l'ancien président catalan Carles Puigdemont va tenter, ce samedi, depuis son exil en Belgique, de rassembler tous les indépendantistes derrière lui et son nouveau parti, "La Crida" (L'Appel), afin de poursuivre son objectif d'une Catalogne indépendante. 

Un congrès fondateur se tiendra ce samedi soir à Manresa, à 60km au nord de Barcelone. Le lieu, tout comme la date, n'ont pas été choisis au harsard. Le congrès a lieu à six kilomètres à peine de la prison de Lledoners, où des dirigeants séparatistes attendent d'être jugés pour rébellion, et un an exactement après que le parlement catalan eut proclamé une république indépendante le 27 octobre 2017.

Mais de nombreux anciens alliés de Puigdemont, dont certains en prison, rechignent à rejoindre son nouveau parti. 

Quim Torra, le nouveau président catalan. ©AFP

Ce samedi soir, les fidèles de l'ancien président catalan suivront son discours sur grand écran, alors que les plus radicaux parmi les séparatistes, les "Comités de défense de la République", ont convoqué une manifestation à Barcelone devant le siège du gouvernement régional dirigé par, Quim Torra, le nouveau président de la Catalogne, pour lui reprocher sa prudence. Leur mot d'ordre: "Un an de renoncement, un an de soumission, ça suffit! Prenons le contrôle de la rue!" 

Carles Puigdemont, installé à Waterloo, n'en sera pas, l'Espagne ne jugeant pas en absence. Son discours sera donc retransmis. 

Lire également

Publicité
Publicité