La mère de l'intranquillité

"Outre-Mère", Dominique Costermans, Editions Luce Wilquin. Note: 3/5 ©rv doc

"Outre-Mère", Dominique Costermans, Editions Luce Wilquin. Note: 3/5

Lucie cherche. Elle cherche auprès de sa mère vieillissante quelle est son histoire, qui fut sa famille qui est aussi celle de sa fille, d’où vient vraiment cette enfant cachée pendant la guerre, adoptée par d’autres parents après, convertie au catholicisme, et qui désormais renie son Ancien Testament.

Pourtant, Lucie va s’acharner, durant 40 ans, à tenter de s’approcher de ce trou noir qu’est sa mère. "Trou noir de souffrance", comme le dit la narratrice et l’écrit tout autant l’auteur: boule d’énergie négative, toujours plus malheureuse qu’autrui et qui attire de sa force d’attraction culpabilisante ceux qui s’en approche. Auteur célébrée de nouvelles, Dominique Costermans signe ici un premier roman, enquête familiale dont l’issue reste ouverte sur une béance, un abîme d’incompréhension horrifiée, où l’héroïsme est mêlé à une inquiétante lâcheté, qui peut confiner à la crapulerie.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés