L'Ecailler du Palais Royal | Le retour dans les étoiles

©DR

Si les étoiles de l’édition 2018 du Michelin vont majoritairement en Flandre, l’Ecailler du Palais Royal récupère enfin une étoile.

Cela fait 50 ans que 'L’Ecailler du Palais Royal', restaurant créé par Marcel Kreusch, attire les amateurs de poissons, coquillages et crustacés. Cet homme, tantôt surnommé 'le prince de la gastronomie' et encore le 'contrebandier aux étoiles', avait accédé à cinq étoiles: trois pour La Villa Lorraine et deux pour L’Ecailler. Inégalé à l’époque!

Hélas, après son décès, La Villa résista avec une étoile tandis que le restaurant du Sablon se voyait retiré ses étoiles. C’est donc cette année, le grand retour stellaire de ce restaurant installé dans une Maison de Maître du 17è siècle dans le quartier bruxellois du Sablon.

C’est à présent Maxime Maziers (photo) qui dirige les fourneaux de cette institution gourmande. Après des études à l’école hôtelière de Namur, il œuvra au restaurant 'le Spud’s' de l’hôtel Sofitel de la place Jourdan (qui avait comme consultant le grand chef parisien Alain Senderens, décédé voici quelques mois), chez Jean-Pierre Bruneau, le Traiteur Loriers, Wout Bru (dans son restaurant bi étoilé d’Eygalières en Provence), La Villa Lorraine (secondant le chef de l’époque, Alain Bianchin), avant de revenir, cette fois comme second, dans la cuisine de Jean-Pierre Bruneau. Enfin, avant d’arriver au Sablon, il devint le chef d’un restaurant installé dans un concept stores, le 'Bowery' de Schaerbeek, aujourd’hui fermé.

Où l’on retrouve quelques grands classiques de la cuisine française

On s’attable à 'L’Ecailler' pour découvrir une cuisine classique élaborée avec des produits (principalement de la mer) d’exception. Huîtres et caviar. Mais également du turbot accompagné actuellement des premières truffes noires, la sole en préparation 'thermidor' (recette culte), le dos de bar sauce Dugleré (grand classique). Sans oublier les croquettes aux crevettes grises parmi les meilleurs du Royaume, les ravioles de homard et une bouillabaisse 'comme à Marseille'.

Quant à la carte des vins, elle se veut également classique : les grandes régions de France (Bordeaux, Bourgogne, Alsace) et, toujours, un Champagne servi en carafe de 40 cl, une idée du fondateur, Marcel Kreusch, qui instaura aussi cette pratique à La Villa Lorraine.

Les vedettes et hommes politiques s’attablent à "L’Ecailler"

Ils sont nombreux à avoir pris place dans cet élégant restaurant bruxellois. Issus des affaires (Bill Gates et Richard Branson), des grands chefs (Paul Bocuse et Alain Ducasse), du spectacle (Catherine Deneuve, Michel Polnareff, Bruce Springsteen, Gérard Depardieu) et du monde politique (le président François Hollande).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content