start-ups

Metronom, la start-up californienne qui a choisi la Wallonie

©Celyad

Le président de Celyad, Michel Lussier, a choisi Mont-Saint-Guibert pour implanter le siège international de sa biotech américaine, active dans le développement d’un système de contrôle glycémique continu.

Metronom Health, une biotech californienne spécialisée dans le diabète, a choisi la Wallonie, et plus spécialement Mont-Saint-Guibert (Louvain-La-Neuve), pour implanter son siège international.

Le choix de Mont-Saint-Guibert n’est pas tout à fait un hasard: à la tête de Metronom, on retrouve en effet Michel Lussier, cofondateur et président du conseil d’administration de Celyad. Ce serial entrepreneur (fondateur également de MedPole, Volcano Corporation Europe et président du CA de iSTAR Medical) partage son existence entre la Belgique et les cieux plus cléments de la Californie.

Metronom est une start-up créée en 2010 à Laguna Hills, au sein d’un incubateur d’entreprises réputé, Fjord Ventures. Sur la base des travaux de deux chercheurs californiens, elle a développé un capteur de glycémie par méthode opto-enzymatique, qui s’avère révolutionnaire par rapport aux techniques électrochimiques actuelles.

Les fonds proviennent d’investisseurs américains, belges, de même que de la Région wallonne, sous la forme d’une avance récupérable.

Un coût prohibitif

Ces dernières années, les avancées de la technologie ont en effet permis le développement de systèmes de contrôle glycémique continu, qui permettent au patient, au moyen d’un petit dispositif médical placé sur l’abdomen ou derrière le bras, de mesurer sa glycémie en continu et de transmettre les données à un récepteur de manière à optimiser le dosage d’insuline. Mais la précision de ces systèmes est insuffisante et leur coût est prohibitif. Ce qui explique leur très faible utilisation.

Le système proposé par Metronom Health présente pour sa part plusieurs avantages fondamentaux par rapport aux produits existants: il est beaucoup plus précis et plus fiable; il comporte une facilité d’utilisation accrue (l’information est transmise par Bluetooth à un smartphone) et son coût par patient est de l’ordre de 5 euros par jour.

Plus de 20 emplois

La création de la nouvelle entité, Metronom Health Europe, débouchera sur la création de plus de 20 emplois directs en ingénierie, gestion de production, affaires cliniques et marketing, pour lesquels la société est en phase active de recrutement.

Par la suite, la commercialisation du produit sera créatrice d’emplois supplémentaires directs et indirects via des sous-traitants. Ces emplois seront dans les secteurs du développement du système de deuxième génération, assemblage final, vente et distribution.

L’investissement en Belgique est de plus de 21 millions d’euros. Les fonds proviennent d’investisseurs américains et belges, de même que de la Région wallonne, sous la forme d’une avance récupérable. Ils serviront à amener le produit à sa pleine commercialisation dans la zone de marquage CE (55 pays). La commercialisation du système est prévue pour le premier trimestre 2019.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés