chronique

Dormir, est-ce tricher?

Fabienne Bister

La chronique de Fabienne Bister | Administrateur délégué de la Moutarderie Bister L'Impériale.

L’entrepreneur dort-il la nuit? Il est connu que le chef d’entreprise ne compte pas ses heures, mais dormir moins pour travailler plus n’est pas tenable à long terme. C’est pourtant tentant quand on démarre un nouveau projet. Dans ces moments-là, la gestion du temps est encore plus compliquée que d’habitude, et rogner sur quelques heures de sommeil semble une bonne solution.

Nafissatou Thiam a, paraît-il, déménagé vers un endroit moins bruyant pour pouvoir dormir à son aise, indispensable pour ne pas se blesser dans la pratique de son sport.

Ni surhumaine, ni inhumaine, je me suis souvent comparée à une athlète d’entreprise. Je dois donc être capable de courir un marathon d’affaires, avec quelques sprints de temps en temps, quand il faut prendre des décisions rapides. Notre athlète belge Nafissatou a, paraît-il, déménagé vers un endroit moins bruyant pour pouvoir dormir à son aise, condition indispensable pour ne pas se blesser dans la pratique de son sport.

L’entrepreneur non plus n’a pas le temps de tomber malade ni d’avoir un accident. Et la santé d’un patron influe sur celle de son entreprise. C’est pourquoi il est essentiel de dormir juste ce qu’il faut, c’est-à-dire ce qui permet de tenir toute la journée sans fatigue.

Si la quantité de sommeil est importante, car elle fait partie de la gestion du temps globale, sa qualité est essentielle. Si on est fatigué, on réfléchit moins bien, on est moins performant, le moral est en berne et le stress augmente. C’est l’inévitable effet boule de neige. Un entrepreneur fatigué perd son rôle de bouclier rassurant pour ses collaborateurs.

Et pourtant, je crois qu’on le connaît tous: le crabe de 3h du matin. Le stress qui nous réveille et plante ses griffes dans notre estomac au milieu de la nuit. À certains moments de ma vie, ce crabe était devenu mon pire cauchemar. J’ai entendu dire que 86% des entrepreneurs ont du mal à dormir car ils réfléchissent la nuit.

86%
des entrepreneurs ont du mal à dormir car ils réfléchissent la nuit

Chacun a ses propres raisons de ne pas dormir. Personnellement, ça m’arrive à chaque fois que je me lance dans un projet risqué financièrement, en l’occurrence la construction des bâtiments de mes deux usines: celle de Troyes en Champagne en 2001 et celle d’Achêne en province de Namur en 2013. En parlant de mes insomnies avec d’autres entrepreneurs, j’ai conclu qu’il fallait agir rapidement et prendre quelques somnifères, en accord avec mon médecin, avant que la routine de l’insomnie ne devienne chronique.

Chacun a ses petits trucs, mais je connais beaucoup de chefs d’entreprise qui ont toujours un carnet et un crayon sur leur table de nuit, pour pouvoir écrire les idées "géniales" qui leur passent par la tête au milieu de la nuit, sans se relever.

D’autres se forcent à faire, chaque soir, une liste des trois instants de bonheur qu’ils ont vécus dans la journée, pour s’endormir sur une touche positive. Certains se forment au lâcher prise, à la respiration consciente, à la méditation…

Une balade après le repas du soir aide à déconnecter et stimule la créativité. Un bon bouquin, un roman passionnant mais surtout pas de mails à traiter avant le dodo, pas d’écran bleu devant les yeux, car cela maintient le corps éveillé. La solution des excès de caféine en journée et du petit verre d’alcool réconfortant en soirée a malheureusement ses limites. Pourtant, c’est si bon!

Dernière règle d’or: dormez toujours une nuit sur un grave problème avant de trancher. Plus le problème est important et urgent, plus il est essentiel de dormir dessus. Et c’est valable aussi avant de répondre à un mail désagréable reçu dans la journée. La nuit porte conseil. Bichonnons notre sommeil.

Echo Connect