Les coûts du changement climatique en Belgique s'élèvent à 2% du PIB

Des militants de Greenpeace ont déployé une banderole devant la Commission européenne pour protester contre les incendies de la forêt amazonienne, le 11 septembre. ©REUTERS

Les coûts totaux des changements climatiques en Belgique s'élèvent à près de 9,5 milliards d'euros par an, soit environ 2% du produit intérieur brut (PIB) du pays.

Le changement climatique dans notre pays coûte 9,5 milliards d'euros annuels, soit près de 2% de notre PIB, conclut ce mardi une étude commanditée par la Commission nationale climat. En cause: des chaleurs extrêmes, la sécheresse et les inondations.

Les gains, associés à des hivers plus doux, atteignent 3 milliards d'euros par an, soit 0,65% du PIB. Mais si des températures plus élevées peuvent faire diminuer la mortalité en hiver, elles s'accompagnent d'une surmortalité de l'ordre de 926 décès supplémentaires par an en été en 2050. L'estimation s'élève à 1.900 décès en 2100.
Les inondations devraient provoquer des dommages pour un total annuel entre 343 et 940 millions d'euros en 2050 et entre 2.534 et 5.590 milliards d'euros à la fin du siècle.

Risque d'incendie dans les Ardennes

Au cours de la période 2081-2100, la perte de productivité du travail devrait coûter 610 millions d'euros au cours de l'année la plus froide et jusqu'à 9 milliards d'euros pendant l'année la plus chaude. Pour la période autour de 2050, le coût varie de 170 millions à 3,5 milliards d'euros par an.

Concernant la production des centrales électriques, le changement climatique devrait entraîner un coût supplémentaire de 44 millions d'euros par an d'ici 2050. Et d'ici cette échéance, la production agricole pourrait perdre jusqu'à 606 millions d'euros par an par rapport à 2019.

Vers 2071-2100, le risque d'incendie de forêt lié à la sécheresse devrait lui augmenter de 30 à 40%, et même de plus de 40% dans les Ardennes belges. Les pertes et les coûts liés devraient s'élever à 14,3 millions d'euros an.

Lire également

Publicité
Publicité