Publicité

Les États membres de l'UE approuvent la nouvelle loi sur le climat

Le texte sera formellement signé cette semaine par le Parlement et les États membres avant promulgation. ©Photo News

La disposition légale portant sur les nouveaux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) a été validée ce lundi par les différents États membres.

Les États membres de l'Union européenne ont approuvé lundi une loi rendant les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) du bloc juridiquement contraignants alors que les responsables de l'UE préparent une série de mesures pour lutter contre le changement climatique.

La loi vise à placer le climat au coeur de toutes les décisions politiques de l'UE, en veillant à ce que les futures réglementations soient en phase avec les objectifs de réduction des émissions.

Les négociateurs du Parlement européen et des États membres sont parvenus en avril à un accord destiné à réduire les émissions nettes de GES au sein du bloc d'au moins 55% d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990 et à une neutralité carbone d'ici 2050.

Les ministres des Vingt-Sept ont officiellement approuvé lundi cet accord, à l'exception de la Bulgarie qui s'est abstenue : "Le compromis final ne reflète pas suffisamment notre position nationale", a déclaré un porte-parole du gouvernement bulgare, sans plus de précisions.

Refonte en profondeur

Les objectifs sur le climat concernent l'ensemble du bloc et non des pays individuellement. La loi vise à placer le climat au cœur de toutes les décisions politiques de l'UE, en veillant à ce que les futures réglementations soient en phase avec les objectifs de réduction des émissions.

La Commission européenne entamera cette actualisation le 14 juillet.

Cela passera par une refonte en profondeur des politiques de l'UE, la plupart des lois ayant été conçues avec un objectif de réduction des émissions de seulement 40% d'ici 2030.

La Commission européenne entamera cette actualisation le 14 juillet avec une dizaine de propositions pour l'industrie, l'énergie, les transports et le logement destinées à réduire les émissions de CO2. Une réforme du marché du carbone, des normes d'émissions plus strictes pour les nouvelles voitures et des objectifs plus ambitieux en matière d'énergies renouvelables figureront également parmi les nouvelles propositions.

Un comité d'experts

La loi sur le climat requiert également la mise en place d'un comité d'experts indépendants dont le rôle sera de prodiguer des conseils en la matière et d'élaborer un mécanisme pour calculer le total des émissions que l'UE peut produire de 2030 à 2050 dans le cadre de ses objectifs climatiques.

Le Parlement européen a approuvé le texte la semaine dernière. Il sera formellement signé cette semaine par le Parlement et les États membres avant promulgation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité