Quels pays épuisent le plus notre planète?

Pêche, agriculture, sylviculture, construction, empreinte carbone... si l'humanité consommait autant que les Européens, elle aurait besoin de 2,8 planètes bleues. ©REUTERS

L'Union européenne a encore perdu un jour. A partir de ce vendredi, elle a épuisé les ressources que la planète pouvait lui offrir pour l'année, selon le WWF. Et en la matière, les Belges sont des cancres...

On est le 10 mai. A partir de ce vendredi, l'Union européenne a épuisé les ressources que la planète peut lui offrir pour l'année. On a encore perdu un jour. L'an dernier, ce "jour du dépassement" tombait un jour plus tard, explique le WWF dans un rapport publié en collaboration avec l'ONG Global Footprint Network. Pêche, agriculture, sylviculture, construction, empreinte carbone, etc. participent au problème. La Belgique ne fait pas partie des bons élèves: pour nous, ce jour de dépassement tombait déjà le 6 avril...  Le Luxembourg avait déjà atteint ce cap dès mi-février...

©WWF

Quelques chiffres édifiants:

→ Si l'humanité consommait autant que les Européens, elle aurait besoin de 2,8 planètes bleues

→ Alors que l'UE regroupe 7% de la population mondiale, elle absorbe 20% de la biocapacité de la Terre

→ En 1961, ce "jour du dépassement" européen tombait le 13 octobre...

→ Au niveau mondial, l'overshoot day était le 1er août en 2018 

→ Les Etats-Unis ont passé ce triste anniversaire le 15 mars.

A partir de vendredi les Européens vivront à crédit. Cela signifie que si le monde entier vivait comme eux, l'humanité aurait consommé toutes les ressources naturelles que la planète peut renouveler en un an.
WWF

Que faire?

"Nous appelons les décideurs politiques à prendre des mesures à la hauteur des enjeux: des solutions existent, mais elles doivent être mises en oeuvre dès maintenant!", a appelé la navigatrice Isabelle Autissier, présidente du WWF France.

Parmi les actions prônées au niveau européen, l'adoption d'une politique agricole commune "qui préserve les ressources naturelles et favorise l'emploi", et d'un "plan contre la déforestation et la conversion des écosystèmes naturels". L'ONG réclame aussi des règles de contrôle des flottes de pêche pour assurer la légalité et la durabilité des pratiques.

©ImageGlobe

Lire également

Publicité
Publicité