Les syndicats relancent une action de taille

©BELGA

Les syndicats en front commun (CSC, FGTB, CGSLB) ont décidé de relancer une action de grande ampleur contre les pensions.

Appelez cela comme vous voulez: une action, concentration, manifestation, mobilisation ou rassemblement. Toujours est-il que les syndicats – en front commun – entendent faire du bruit le mercredi 16 mai. La date a été décidée en front commun hier. Le thème aussi: les pensions. Quant à la nature de l’action, elle reste à réinventer. "Nous voulons mener une action originale, donner une couleur particulière, au-delà du simple défilé avec podium, sur lequel s’égrèneront les discours des leaders syndicaux", explique-t-on à la CSC.

• Quel genre d'action? Les syndicats se refusent donc à parler de manifestation, même si l’action qui sera menée risque fort de s’en rapprocher. À la CGSLB, on s’attend déjà à une forte mobilisation, de l’ordre de 30 à 40.000 personnes. "Et avec un tel public, on ne peut plus se limiter à un rassemblement. On devra sans doute bouger. Ce sont les règles en matière de sécurité qui l’imposent", nous explique le porte-parole Didier Seghin.

Jeudi au Mont des Arts

1 million €
Afin de sensibiliser les travailleurs aux risques qui pèsent sur la pension, les syndicats ont diffusé un journal, "Les pensions en question". Tiré à 1 million d’exemplaires, il est déjà épuisé.

En prélude à cette "action", les syndicats vont déjà mener, ce jeudi, une action de sensibilisation au Mont des Arts à Bruxelles. Ils axeront leur communication sur la pension des femmes. D’autres actions ciblées pourraient encore se tenir dans les semaines à venir, notamment vers les jeunes, "une génération plus difficilement mobilisable sur le thème des pensions, car ils ne se font déjà plus aucune illusion sur ce qui les attend", explique-t-on à la CGSLB.

Une autre action pourrait aussi être menée sur le thème de la pénibilité. Le projet est d’ailleurs à nouveau en discussion au gouvernement cette semaine, et un projet final sur la prise en compte de la pénibilité de la carrière pour le calcul de la pension des fonctionnaires pourrait venir sur la table des ministres vendredi.

Pourquoi avoir décidé de relancer une action de plus grande ampleur, alors que la dernière manifestation du 19 décembre avait été perçue comme un demi-échec en terme de mobilisation? "On sent que sur le terrain, les gens sont de plus en plus réceptifs sur ce thème des pensions", dit-on dans les syndicats. Leur thermomètre, c’est la gazette "Les pensions en question", qui a été distribuée dans les gares et dans les entreprises. "On en a tiré un million d’exemplaires, et c’est parti comme des petits pains. On va relancer un tirage de 200.000 exemplaires", explique François Reman, le porte-parole de la CSC.

"Tout le monde est d’accord pour dire que ça ne va plus, qu’il faut faire quelque chose" (Nicolas Deprets, à la FGTB)

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content