Combien a coûté la grève dans les prisons?

©BELGA

Les policiers qui sont venus en renfort dans les prisons à cause de la grève des gardiens (qui a commencé fin avril) ne l'ont pas fait gratuitement. Petit à petit, les premiers chiffres tombent.

Saint-Gilles et Forest: 500.000 €

Le coût de la grève dans les prisons de Saint-Gilles et de Forest s'élève déjà, au niveau local, à plus de 500.000 euros, a indiqué le bourgmestre de Forest Marc-Jean Ghyssels. Ce bilan n'est pas définitif car tous les rapports n'ont pas été enregistrés. Ces frais supplémentaires sont principalement liés à la mobilisation des policiers dans les prisons en grève.

"On demande systématiquement à l'Etat fédéral de rembourser ces montants et il refuse systématiquement."
Marc-Jean Ghyssels
Bourgmestre de Forest

"On demande systématiquement à l'Etat fédéral de rembourser ces montants et il refuse systématiquement", déplore Marc-Jean Ghyssels. "C'est l'abandon total de leurs responsabilités en se déchargeant sur les pouvoirs subalternes. La responsabilité des grèves est imputable au gouvernement et à la manière dont il a géré le personnel en supprimant notamment 10% des coûts salariaux sans tenir compte des spécificités des établissements."

La commune a perdu en première instance pour des grèves datant de 2014. Elle attend la décision en appel avant de lancer de nouvelles procédures judiciaires. Il lui a notamment été demandé de justifier que des missions de police n'ont pas pu être remplies à cause de la mobilisation dans les prisons. "Je trouve déplorable de la part de l'Etat de nous faire dépenser de l'argent en procédures et d'encombrer encore un peu plus les tribunaux de l'ordre judiciaire", commente encore le bourgmestre.

Jamioulx: 170.000 €

Le bourgmestre de Ham-sur-Heure/Nalinnes, Yves Binon, a précisé le relevé du coût de l'appui que la zone de police Germinalt a apporté à la gestion de la prison de Jamioulx, située sur cette zone, depuis le début du mouvement de grève. Ce coût a atteint, au 15 juin, 174.452,60 euros.

Depuis le 24 avril, la zone de police Germinalt a fourni l'essentiel de l'appui policier indispensable à la gestion au quotidien de la prison de Jamioulx, indique Yves Binon. Tenant compte des heures prestées, des déplacements et des repas, cette participation a été de: 

• 358 heures pour 6 jours en avril > total: 24.679,49 euros
• 1.470 heures pour 31 jours en mai > total: 115.349,87 euros
• 489 heures pour 14 jours en juin (en date du 15 juin) > total: 34.423,24 euros

Marche-en-Famenne: 130.000 €

La grève à la prison de Marche-en-Famenne coûtera de son côté environ 130.000 euros à la zone de police Famenne-Ardenne, a indiqué le commissaire Didier Lambert sur la base des chiffres du 1er juin.

Depuis le début de la grève des agents pénitentiaires, les policiers locaux sont intervenus en renfort de la direction pour organiser les visites et les préaux, mais aussi pour assurer la sécurité dans les ailes de détention. Entre 16 et 20 policiers étaient mobilisés sur place par tranche de 24 heures.

"Les dossiers judiciaires prennent du retard et c'est monsieur Tout-le-monde qui en pâtit."
Didier Lambert
Commissaire

"C'est une situation extrêmement difficile pour le fonctionnement de la zone", commente le commissaire Lambert. "Les policiers déployés à la prison ne sont pas sur le terrain pour procéder aux auditions et réaliser les suites d'enquêtes. Par conséquent, les dossiers judiciaires prennent du retard et c'est monsieur Tout-le-monde qui en pâtit."

©BELGA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content