La grève générale? "Pas très sage et irresponsable"

©BELGA

Le syndicat socialiste appelle à la grève générale dans les services publics le mercredi 22 avril. Il espère que les autres syndicats suivent le mouvement.

La CGSP a réuni ses instances ce jeudi afin de déterminer un calendrier d'actions propres aux services publics. La date du 22 avril, un mercredi, a été choisie pour lancer une grève générale des services publics. Les chemins de fer, les différentes sociétés publiques de transport, la poste, l'enseignement et les différentes administrations du pays seront à l'arrêt.

"Ce n'est pas une grève politique, mais une grève contre les autorités publiques en tant qu'employeurs" a précisé Chris Reniers, présidente de la branche flamande de la CGSP. Le syndicat dénonce notamment les économies menées dans les services publics avec pour conséquences, une hausse de la charge de travail et un manque d'investissements.

"Pas très sage et irresponsable. Notre image auprès d'investisseurs étrangers va encore un peu être écornée. Il faudrait penser un peu plus qu'à son propre intérêt."
Pieter Timmermans
administrateur délégué de la FEB, au sujet de la grève générale

La CGSP espère être rejoint par les autres syndicats nationaux. Le syndicat libéral ne se prononcera qu'en début de semaine prochaine. Lundi, le Syndicat Libre de la Fonction Publique tiendra un comité de direction à ce sujet. Côté CSC, les instances du syndicat se réuniront avant la fin du mois pour prendre une décision.

Le ministre des Affaires publiques Steven Vandeput (N-VA) a pris acte de cette décision. Il concède que les économies menées dans les services publiques seront lourdes mais il les juge nécessaires. Le cabinet travaille actuellement sur les différentes réformes et sur les économies à réaliser. Toutefois l'avancement actuel ne permet pas encore de soumettre ces points au gouvernement ou à la concertation avec les partenaires sociaux. 

©BELGA


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect