"Pas de solution? Grève générale"

©BELGA

En front commun, les syndicats ont battu le pavé de la capitale pour pour dénoncer les mesures prises par le gouvernement fédéral. Ils étaient environ 3.500 militants selon la police, au moins 7.000 d'après les syndicats. De nombreux bus, trams et métros sont restés à quai dans l'ensemble du pays. Les actions se poursuivent cette semaine en Flandre et en Wallonie.

La manifestation organisée en front commun à Bruxelles est partie de la place du Luxembourg à 11h30 pour rejoindre la place de la Liberté vers 12h30. Le cortège des manifestants s'est dirigé vers les rues de Trèves et de Montoyer avant de rallier l’avenue des Arts. 

©BELGA
©EPA
©EPA
©EPA
©EPA
©BELGA
©BELGA
©BELGA
©BELGA

Après de premiers discours syndicaux, les manifestants ont repris leur trajet en direction de la place de la Liberté en empruntant le boulevard du Régent, puis la rue du Congrès.

"Ce combat est difficile, c'est vrai. Nous sommes confrontés à un projet construit et réfléchi de diminution de toutes les protections sociales", a dénoncé Philippe Van Muylder, secrétaire général de la FGTB. "L'austérité n'a jamais résolu un problème. La consommation continue à diminuer et, de plus en plus, les gens se retrouvent en situation de pauvreté", a enchainé Chris Vanmol, secrétaire fédéral de la CSC. "Nous pouvons le constater à Bruxelles. Aujourd'hui, les syndicats sont encore debout", a conclu Philippe Vandenabeele, secrétaire général de la CGSLB. 

"Pas de solution, grève générale", ont alors scandé les manifestants avant de se remettre en marche.

Plus tôt dans la matinée, les représentants syndicaux et leurs militants ont distribué dans les gares bruxelloises des tracts informatifs et des poires pour signifier leur "ras-le-bol d'être pris pour des poires".

  • Les syndicats protestent notamment contre le saut d'index voulu par le gouvernement, qui fera, selon le front commun, subir aux travailleurs une perte de 20.000 euros sur l'ensemble de leur carrière, soit six mois prestés sans salaire. Les discussions à la Chambre sur cette mesure, pour laquelle l'opposition a obtenu de demander l'avis du Conseil d'Etat, doivent reprendre mercredi. 
  • Les trois syndicats refusent également le relèvement de l'âge légal de la pension à 67 ans et la disponibilité des prépensionnés sur le marché du travail jusqu'à 65 ans. En n'appliquant pas intégralement l'accord conclu début mars au sein du Groupe des dix, le gouvernement "casse la concertation sociale", accusent-ils. 
  • Ils demandent par ailleurs des négociations libres dans les secteurs, des budgets décents pour les services publics et un "tax shift" susceptible d'assurer plus de justice fiscale.

 

 

#manif30mars #betoging30maart #begov http://t.co/v5xNQrunT8 pic.twitter.com/3qCzg1Y42y— AmCham Belgium (@AmChamBE) 30 Mars 2015

Perturbations sur les réseaux Stib et TEC

A 10h00, un métro sur deux circulait sur toutes les lignes. Quant aux trams, un sur deux roulait pour les lignes 4, 39, 44 et 55 et un tram sur trois pour les lignes 51, 82 et 92. Les lignes 3 et 7 étaient desservies à raison de 2 trams sur trois. Des bus circulaient en outre sur les lignes 13, 20, 21, 28, 29, 34, 45, 46, 48, 53, 54, 60, 63, 64, 66, 71, 78, 84, 87, 89 et 95.

©BELGA

Sur le réseau TEC, même constat. Des retards sont enregistrés à Charleroi. La société wallonne de transports en commune pécise que les retards touchaient vers 07h00 les lignes 1-3, 18, 35, 41, 43-83, 50, 51, 63, 71, 75, 77, 85, 86, 156 et la ligne de métro 3, à cause de la suppression de quelques services. Des perturbations sont aussi remarquées du côté du réseau du Brabant wallon.

La Stib met régulièrement à jour les informations relatives aux perturbations sur son réseau via son site internet et les réseaux sociaux. Les TEC actualisent également leurs s informations sur leur site durant la journée.

 

Peu de perturbations sont par contre constatées à Brussels Airport.

Mercredi, les syndicats protesteront à Liège, Namur et Charleroi ainsi que dans les grande villes de Flandre.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés