La Chine veut une solution pacifique pour la Corée du Nord

Le président chinois insiste sur "le maintien de la paix et de la stabilité" dans la péninsule coréenne. ©AFP

Alors que les tensions entre la Corée du Nord et les USA s'exacerbent, la Chine plaide pour une "le maintien de la paix et de la stabilité".

Comme quoi tout change parfois très vite. Voilà la Chine qui appelle les USA au calme...

"La Corée du Nord cherche des ennuis. Si la Chine décide d'aider, ça serait formidable. Sinon, nous résoudrons le problème sans eux! USA", twittait mardi Donald Trump, en référence aux programmes nucléaire et balistique nord-coréens bannis par l'ONU.  Des propos qui sonnaient presque comme une déclaration de guerre.

Ce mercredi, le président chinois Xi Jinping répond. Sans grande envolée, mais avec calme. Il a plaidé pour une solution pacifique de la crise autour du programme nucléaire nord-coréen. Des propos tenus au téléphone à son homologue américain himself, Donald Trump.

Lors de cet entretien, "Xi Jinping a souligné que la Chine (...) plaide pour apporter une solution au problème par la voie pacifique", a indiqué la chaîne CCTV sur son site internet, alors que le président Trump s'était donc dit prêt, mardi, à "résoudre le problème" nord-coréen sans la Chine.

• Le contexte. La tension est fortement montée ces derniers jours dans la péninsule coréenne. Certains observateurs estiment que la Corée du Nord pourrait effectuer son sixième essai nucléaire.

Le président chinois, qui a été reçu la semaine dernière par son homologue dans sa résidence de Floride pour le premier sommet sino-américain de l'ère Trump, a insisté par téléphone sur "le maintien de la paix et de la stabilité" dans la péninsule coréenne. Il s'est dit prêt à "maintenir la communication et la coordination" avec les Etats-Unis dans ce dossier, selon CCTV.

Pour rappel, Washington avait annoncé samedi que le porte-avions USS Carl Vinson et son escorte faisaient route vers la péninsule coréenne, alors qu'ils devaient initialement faire escale en Australie. Annoncé dans la foulée de la frappe punitive américaine en Syrie, l'envoi d'un porte-avions américain près des côtes nord-coréennes a été largement interprété comme une démonstration de force de l'administration Trump.

En réponse, la Corée du Nord s'est dit "prête à réagir, quel que soit le type de guerre voulu par les Etats-Unis".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content