Le sommet intercoréen aura lieu le 27 avril

Kim Jong-un et Xi Jinping devant les drapeaux des deux pays. ©REUTERS

Fin des spéculations. C'est confirmé: Kim Jong Un s'est bien rendu à Pékin. Pour sa première visite à l'étranger, le président nord-coréen s'est entretenu avec son homologue chinois Xi Jinping. Et fin avril, il rencontrera président sud-coréen Moon Jae-in.

Les deux Corées se sont accordées sur la date du 27 avril pour un sommet rarissime, peu après les débuts de Kim Jong Un sur la scène internationale avec une visite surprise en Chine. Où? A la Maison de la paix sud-coréenne de Panmunjom, ce village frontalier situé dans la Zone démilitarisée qui divise la péninsule. Kim sera ainsi le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la guerre.

Le leader communiste se fait décidément de plus en plus sociable. Mercredi, la télévision publique chinoise CCTV confirmait la visite de Kim Jong Un à Pekin. Elle avait diffusé des images de Kim Jong Un et Xi Jinping se serrant la main devant les drapeaux des deux pays, en compagnie de leurs épouses. Xi et son hôte, vêtu d'un costume Mao anthracite, ont entendu les hymnes des deux pays avant de passer les troupes en revue.

De quoi ont-ils parlé? Kim s'est prononcé pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne et a confirmé être prêt à un sommet avec Donald Trump.

"Le conflit lié au nucléaire sur la péninsule coréenne peut être résolu, si la Corée du Sud et les Etats-Unis font preuve de bonne volonté pour répondre à nos efforts, créer une atmosphère propice à la stabilité et ainsi à l'élaboration de la paix" (Kim Jong Un)

Kim Jong-un s'est bien rendu lundi à Pékin avec une délégation nord-coréenne afin de rencontrer le président chinois Xi Jinping. ©REUTERS

Cette visite avait été dévoilée dès lundi soir par des médias japonais, affirmant qu'un haut dirigeant nord-coréen était arrivé en train à Pékin, mais sans pouvoir affirmer qu'il s'agissait bien de Kim Jong Un. Les médias chinois s'étaient gardés de confirmer la visite, attendant vraisemblablement que Kim ait regagné son pays.

Xi Jinping a salué l'amitié sino-nord-coréenne, forgée lors de la guerre de Corée (1950-53): "Il s'agit d'un choix stratégique et du seul bon choix fait par les deux pays sur la base de l'histoire et de la réalité", a-t-il déclaré. Xi a accepté une invitation à se rendre en Corée du Nord, selon KCNA.

La visite à Pékin de Kim Jong Un constitue un retour au premier plan pour la diplomatie chinoise, qui avait pu paraître marginalisée par l'annonce d'un sommet Kim-Trump. Avant de rencontrer Donald Trump, Kim Jong Un doit s'entretenir avec le président sud-coréen Moon Jae-in fin avril dans la zone démilitarisée qui sépare les deux pays.

Cette visite constitue le premier déplacement connu de Kim Jong-un à l'étranger depuis qu'il a accédé au pouvoir en 2011. ©REUTERS

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content