Willy Borsus est le nouveau ministre-président wallon

Le nouveau gouvernement wallon ©BELGA

Willy Borsus, actuel ministre de l'Agriculture et des PME au Fédéral, est le nouveau ministre-président de la Wallonie. Son vice-président est Pierre-Yves Jeholet qui devient Ministre de l'Economie, de l'Emploi et de la Formation. André Antoine reste quant à lui président du Parlement wallon.

Le gouvernement wallon sera composé de 7 ministres au lieu de 8 avec le PS. A la présidence, on retrouve Willy Borsus, actuel ministre de l'Agriculture et des PME au Fédéral. Au gouvernement Michel, il sera remplacé par Denis Ducarme, député fédéral. 

Après l'annonce de ce casting gouvernemental, la motion de méfiance constructive contre le gouvernement PS-cdH sortant a été déposée au Parlement wallon. Un délai de 48 heures est donc ouvert avant qu'elle ne puisse être mise au vote en plénière, afin que l'assemblée élise dans la foulée le nouveau gouvernement MR-cdH.

Une conférence des présidents se réunira jeudi pour déterminer quand cette plénière pourra se tenir. La fixation de la date de cette séance devra prendre en compte l'avancée de la grossesse de deux députées de la majorité, dont les votes sont nécessaires pour atteindre les 38 voix d'une majorité dans l'assemblée wallonne.

Le député André-Pierre Puget (JEXISTE) a effectivement affirmé ce matin qu'il ne votera pas en faveur du nouveau gouvernement. "Ils ne m'ont jamais appelé. J'aurais souhaité en discuter avec eux, mais ça n'a pas eu lieu. J'ai dit que j'étais heureux que le MR prenne la main en Wallonie, parce que la politique qu'il mènera sera bien mieux pour notre Région. Mais, contrairement à ce qui a pu être écrit, je ne rejoins absolument pas la majorité", a déclaré le député wallon ce matin à la RTBF.

Qui est Willy Borsus?

A 55 ans, Willy Borsus prend la présidence du gouvernement wallon après quasiment trois ans d'expérience ministérielle à l'échelon fédéral. Il retrouve une Région à laquelle son parcours politique le destinait.

  • Né le 4 avril 1962, ce fils d'ouvrier agricole est gradué en sciences juridiques de l'IESN (Namur). Militant du PRL, il devient conseiller communal de Sommme-Leuze en 1988 avant d'en prendre le maïorat six ans plus tard. En 1994, il est également élu au Conseil provincial de Namur dont il deviendra le président. Il patientera jusqu'en 2004 pour décrocher son premier mandat parlementaire, au parlement wallon. Entretemps, il a été conseiller au cabinet du ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, Michel Foret.
  • Ses talents de débatteur font rapidement de lui une personnalité en vue du parlement régional. Il mène la vie dure au gouvernement PS-cdH empêtré déjà dans une série d'affaires. En 2009, il devient chef de groupe MR.
  • Dans le conflit qui déchirera le MR entre les partisans de Didier Reynders et ceux de Charles Michel, Willy Borsus s'affiche comme l'un des plus fidèles soutiens du second. Il devient vice-président exécutif du parti et se charge plus particulièrement des élections communales de 2012 qui seront un succès pour les libéraux.
  •  En 2014, le PS et le cdH envoie une nouvelle fois le MR dans l'opposition en Wallonie. Willy Borsus est alors désigné dans le gouvernement fédéral dirigé par Charles Michel pour occuper le poste de ministre de l'Agriculture, des PME et des Indépendants.

→ Au niveau de la répartition des compétences entre les deux nouveaux partenaires, le cdH détiendra les affaires sociales, l'environnement, les travaux publics, l'aménagement du territoire et la fonction publique.

→ De son côté, le MR reprend les compétences du PS et aura en charge l'économie, l'emploi, le logement et les pouvoirs locaux notamment.

Les nouveaux ministres (survolez l'image pour plus d'informations)

André Antoine reste président du Parlement wallon.

Maxime Prévot est quant à lui sur le départ vers sa ville de Namur. Il restera toutefois également député. 

Lire son interview donnée à L'Echo il y a un mois et dans laquelle il parlait de son avenir à NamurMaxime Prévot (cdH): "Je ne serai plus ministre après les communales"

Quant à Catherine Fonck, chef de groupe cdH à la Chambre, elle s'est dit déçue de ne pas entrer au nouveau gouvernement wallon. Le portefeuille de la Santé, celui qu'elle convoitait, a été attribué à sa collègue Alda Greoli. 

 


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect