Ce que veut DéFi pour Bruxelles

©Kristof Vadino

La situation va-t-elle enfin se débloquer à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB)? Olivier Maingain, président de DéFi, doit communiquer ses conditions préalables à des négociations pour entrer au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La majorité PS-cdH-DéFi a de grandes chances de rester en place à Bruxelles tandis qu'à la Communauté française, les regards se tournent vers DéFi, seul partenaire de majorité restant alors que le PS et Ecolo sont écartés. Ce matin, dans le journal Le Soir, Olivier Maingain posait ses conditions pour une majorité à la Communauté française: plus de cohérence de la part du MR qui doit "clarifier sa position" concernant sa présence dans des majorités avec les socialistes, et notamment en Province de Liège et à la Ville de Bruxelles, précisément là où les scandales ont éclaté. 

"On demande au MR de ne pas avoir d'exclusives. De viser les compétences de ces entités et pas les intérêts partisans"
Didier Gosuin
Ministre bruxellois de l'Emploi, de l'Economie, de la Formation Professionnelle et de la Santé

Le ministre bruxellois de l'Emploi, de l'Economie, de la Formation professionnelle et de la Santé Didier Gosuin (DéFi) était interviewé ce matin par notre journaliste Martin Bruxant sur BelRTL. Même son de cloche pour le ministre bruxellois: "On demande au MR de ne pas avoir d'exclusives. De viser les compétences de ces entités et pas les intérêts partisans" explique-t-il. Pour le bourgmestre d'Auderghem, son parti a engagé une réflexion sur la gouvernance et a trouvé un terrain d'entente avec Ecolo mais n'a pour l'instant aucune réponse de la part du MR et du cdH. 

Alors, décumul intégral pour DéFi ? "Oui, bien sûr! Je pense qu'il faut aller de l'avant en matière de gouvernance pour laisser derrière nous tout ces scandales qui bloquent la vie politique depuis quelques mois"



L'instabilité actuelle en Communauté française peut-elle être nuisible à l'enseignement? "J'ai un peu l'impression que Monsieur Lutgen est un sale petit gamin qui a cassé tous ses jouets, et puis maintenant il pleurniche. Mais ce sont des jouets d'importance comme le pacte d'excellence" lance Didier Gosuin. Il rappelle au passage que le cdH détient 80% du budget de la Fédération Wallonie Bruxelles et veut tout de même une nouvelle majorité. "Nous voulons une position claire en matière de pacte d'excellence! Nous étions dans l'opposition et nous avons soutenu le pacte d'excellence, pas trop le MR qui l'a critiqué." Pour lui, il faut un accord au plus vite, peu importe la configuration en place. 

Autre dossier qui fâche, le décret inscription est également évoqué : "Nous sommes contre, nous voulons en sortir. Il faut remettre ensemble un autre système qui ne soit pas pénalisant". L'abrogation du décret inscription est donc une condition sine qua non pour s'allier aux libéraux et au cdH en Communauté française. Un retour à quelque chose de plus élitiste? "C'est le système actuel qui est élitiste car l'attribution est faite en fonction de la localisation des parents. On est très loin de l'objectif de mixité." 

"Cette crise nous met en situation de fragilité par rapport à la N-VA et Bart de Wever qui se marre depuis Anvers en se moquant de l'attitude des francophones et de la désunion."
Didier Gosuin
Ministre bruxellois de l'Emploi, de l'Economie, de la Formation Professionnelle et de la Santé



Autre condition posée par le parti bruxellois DéFi pour la formation d'une coalition: "L'unité francophone". Qu'est-ce que ça signifie? "Cette crise nous met en situation de fragilité par rapport à la N-VA et Bart de Wever qui se marre depuis Anvers en se moquant de l'attitude des francophones et de la désunion." Pour le ministre bruxellois, il faut un "engagement clair" sur cette volonté d'objectifs communs concernant la septième réforme qui se prépare et qui est le résultat des "coups politique du président du cdH".

Comme son président de parti Olivier Maingain, Didier Gosuin estime qu'il faut que les partis s'engagent à s'oppose à tout nouveau transfert de compétences dans cette nouvelle réforme de l'Etat. "Ce n'est pas à l'ordre du jour. Ce qu'il faut, c'est sortir notre enseignement de la difficulté, l'améliorer et poursuivre des projets de lutte contre le chômage à Bruxelles. Là-dessus, nous attendons MR et cdH, mais c'est silence radio." Le bourgmestre d'Auderghem s'étonne de ne rien entendre non plus du côté des ministres de la Communauté française sur leurs compétences. 

Le risque de cette crise communautaire? "C'est de faire venir la N-VA au pouvoir à Bruxelles. Est-ce que c'est ça qu'on veut?" A la question de savoir si son parti refuse catégoriquement une coalition avec les nationalistes flamands, Didier Gosuin décoche une flèche en direction des libéraux: "Vous pensez vraiment que nous sommes comme le MR avec une colonne vertébrale aussi malléable? Nous ne sommes pas pour l'introduction d'un parti nationaliste qui a comme programme la suppression de la Région Bruxelloise." 

Pour une continuité du gouvernement "Vervoort" à Bruxelles? "Non. Ce que nous voulons, c'est une position claire en matière de gouvernance. (...) Qu'est-ce qu'on veut en Région bruxelloise d'autre que ce qui existe actuellement?Une manière de protéger le PS? "On ne protège rien du tout. S'il y en a qui les protègent, ce sont ceux qui sont acoquinés avec eux là où les scandales ont eu lieu.

"J'espère qu'on va augmenter les liaisons RER, c'est un peu un monstre du Loch Ness... J'espère qu'on va sortir de cette saga tunnel dont nous avons hérité - hélas - et qu'il faut bien réparer"
Didier Gosuin
Ministre bruxellois de l'Emploi, de l'Economie, de la Formation Professionnelle et de la Santé


Enfin concernant la mobilité à Bruxelles et les problèmes d'embouteillage dans la Capitale, Didier Gosuin se veut réaliste: "J'espère qu'on va augmenter les liaisons RER, c'est un peu un monstre du Loch Ness... J'espère qu'on va sortir de cette saga tunnel dont nous avons hérité - hélas - et qu'il faut bien réparer".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content