Publicité
Publicité

"J'ai vécu dans une baraque à Morlanwelz"

En 300 pages, Elio Di Rupo revient sur son parcours – de son enfance dans la misère jusqu’au 16 rue de la Loi. Et il propose ensuite de (re)mettre la barre à gauche et vers "l’écosocialisme". Sera-ce suffisant pour sauver le Parti socialiste?