interview

"Jean-Claude Marcourt a fait du bon boulot pour les entreprises wallonnes"

©Photo News

Bernard Delvaux a fait le point sur la situation politique en Wallonie. Le patron de la Sonaca reconnaît les avancées acquises grâce au Plan Marshall, mais il invite les politiques à prendre plus de mesures pour placer la Wallonie et la Belgique dans le peloton de tête des économies européennes.

Fin connaisseur du monde de l'entreprise en Wallonie, Bernard Delvaux a été surpris par la décision du cdH de quitter le PS, "on est entré dans une période d'incertitude qu'on espère la plus courte possible", indique-t-il ce mercredi dans la matinale de Bel RTL, en reconnaissant "que depuis quelques années avec la Région wallonne et, en particulier, avec le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, on avait été plutôt bien soutenus."

Le patron de la Sonaca, groupe dont la région wallonne est actionnaire, dresse également un bilan assez favorable du plan Marshall, tout en pointant le faible progrès d'"un certain nombre de paramètres socio-économiques". Pour Bernard Delvaux, l'industrie wallonne peut faire beaucoup mieux, "c'est 14% du PIB pour l'industrie alors que l'Allemagne est à 20%. Il n'y a pas de raison d'avoir un autre objectif que l'Allemagne", souligne-t-il. Selon lui, la Wallonie peut également mettre davantage d’énergie sur le front de l'emploi, "en particulier pour les personnes de plus de 50 ans".

Bernard Delvaux craint par ailleurs qu'avec l'arrivée du MR dans l'exécutif wallon, "d'avoir plus de tensions du côté des organisations syndicales. Ca serait dommage, mais c'est un risque."

L'interview de Bernard Delvaux

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content