interview

"Monsieur Lutgen a pris sa décision du fin fond de Bastogne, sans connaître Bruxelles"

©BELGA

La coprésidente d'Ecolo, Zakia Khattabi et son parti ne prendront plus part aux négociations avec le cdH et le MR pour la formation de gouvernements dans les entités fédérées. Les écologistes restent sur leur faim en termes de gouvernance et se montrent critiques à l'égard du cdH et de son président.

"Benoît Lutgen n'avait pas dans la tête un changement de système, mais un changement de casting", assure Zakia Khattabi au micro de Martin Buxant ce vendredi matin sur les ondes de Bel RTL. La coprésidente d'Ecolo estime que son homologue humaniste "a trompé" son parti et insiste pour que le cdH "mette sur la table le coût global de la mauvaise gouvernance".

Zakia Khattabi ne nie toutefois pas quelques avancées sur le front de la bonne gouvernance, reconnaissant notamment que "pour les partis traditionnels, accepter la transparence, c'est déjà une révolution". Ecolo n'a cependant rien obtenu de concret sur la question du décumul intégral ou encore celle du plafonnement des rémunérations.

Quant à la suppression des provinces, l'écologiste retient la clarté, la cohérence affichées par les libéraux, à l'inverse des tergiversations du cdH sur la question.

A ce stade, Ecolo ne poussera pas plus loin les négociations pour discuter de majorités. "Aujourd'hui, même s'il y a des avancés, elles ne nous permettent pas de dire que l'on assainit notre système", selon Zakia Khattabi .

L'interview de Zakia Khattabi

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content