Publicité
Publicité

Nouriel Roubini: Les courtes vacances de l'Europe

Depuis novembre dernier, la Banque Centrale Européenne, sous son nouveau président Mario Draghi, a réduit ses taux directeurs et a entrepris deux injections de plus de 1 trillion d’euros de liquidité dans le système bancaire de la zone euro. Ceci a conduit à une réduction provisoire des contraintes financières qui pesait sur les pays mis en danger par dette sur la périphérie de la zone euro (Grèce, Espagne, Portugal, Italie, et Irlande). Cela a brusquement réduit le risque d'une panique des liquidités dans le système bancaire de la zone euro et a réduit les coûts de financement insoutenables de l'automne dernier de l'Italie et de l'Espagne.