Ahold Delhaize met la (très forte) pression sur les fournisseurs

©EPA

La nouvelle entité fusionnée exigerait de ses principaux fournisseurs internationaux un avantage sur les tarifs d’achat. Selon la presse spécialisée, les nouvelles conditions seraient mises en oeuvre avec effet rétroactif à partir du 1er janvier 2016.

Les premiers effets de la fusion entre Ahold et Delhaize vont-ils déjà se faire ressentir auprès de leurs fournisseurs? D'après les magazines spécialisés Gondola et Distrifood, le distributeur est occupé à revoir ses contrats avec l’ensemble de ses fournisseurs.

Officiellement, le but est d'homogénéiser les contrats. Mais dans les faits, cette manœuvre peut être perçue comme étant agressive de la part d'un groupe qui souhaite réaliser 500 millions d'euros d'économies en trois ans.

Selon Distrifood, qui se base des déclarations de différents fournisseurs, Ahold Delhaize exigerait dès lors un alignement des tarifs d’achat à effet rétroactif à partir du 1er janvier ainsi qu’une prime d’intégration à payer par le fabriquant

Ahold Delhaize ne dément pas la tenue de négociation avec un nombre limité de grands fournisseurs internationaux. Le groupe refuse toutefois d'en communiquer le contenu.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés