Ahold négociera avec Delhaize malgré des résultats décevants

Dick Boer, PDG de Ahold ©Elmer van der Marel/Hollandse Hoogte

Le groupe néerlandais a clôturé son premier trimestre 2015 sur un bénéfice d'exploitation inférieur aux attentes. Cela pourrait avoir des répercussions à l'occasion des négociations de fusion avec Delhaize. Dick Boer, PDG De Ahold, ne s'est pas expriém à ce sujet.

Ahold a annoncé mercredi un bénéfice d'exploitation inférieur aux attentes au titre du premier trimestre en raison d'une baisse de sa marge aux Etats-Unis et aux Pays-BasLe distributeur néerlandais précise avoir été dans l'impossibilité d'augmenter suffisamment ses prix pour suivre le niveau de l'inflation aux Etats-Unis. Aux Pays-Bas, les investissements dans son activité de vente sur internet ont pesé parallèlement à un coût plus élevé des retraites.

Le bénéfice d'exploitation de la période janvier-mars ressort à 390 millions d'euros, contre 392 millions au premier trimestre 2014. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un profit de 411 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires à taux de change constants a crû de 14,9% et s'élève à 11,3 milliards d'euros, en raison de la hausse du dollar par rapport à l'euro. A taux de changes constants, la hausse des facturations est de 1,4%.

Aucun détail n'a été donné sur les négociations de fusion entre Ahold et Delhaize. Les deux groupes de grande distribution ont annoncé ces pourparlers début mai. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés