Lidl reprend trois Albert Heijn et un Delhaize

©ANP XTRA

Ahold Delhaize a trouvé preneur pour cinq de ses magasins. Il lui en reste huit à vendre pour satisfaire pleinement l’Autorité belge de la Concurrence.

13 magasins
Tant qu’Ahold Delhaize n’aura pas cédé 13 enseignes ciblées par le régulateur belge, la fusion des distributeurs belge et néerlandais restera dans les limbes en Belgique.

La fusion, l’été dernier, entre le groupe néerlandais Ahold, propriétaire d’Albert Heijn, et son concurrent belge Delhaize est devenue réalité dans le monde entier. Sauf en Belgique, où l’Autorité de la concurrence réclame au préalable la cession de 13 enseignes, dont les 8 Albert Heijn implantés en Flandre.

Visiblement, les candidats repreneurs ne se pressent pas au portillon. L’annonce de ce lundi s’apparente donc à un ballon d’oxygène pour Ahold Delhaize. Le nouveau géant belgo-nérlandais a pu trouver acheteur pour cinq magasins, tous situés en Flandre, et pour un supermarché Albert Heijn encore au stade de projet. Le personnel des magasins sera repris aux mêmes conditions salariales et de travail.

Le géant allemand Lidl reprend ainsi trois magasins Albert Heijn situés à Louvain, Audenarde et Turnhout. L’autre repreneur est relativement méconnu chez nous, en particulier dans la partie sud du pays. Présente depuis 2011 à Anvers, la chaîne néerlandaise Tanger, qui exploite trois supermarchés halal outre-Moerdijk, a accepté de reprendre sous son aile un Proxy Delhaize et un Albert Heijn, tous deux situés dans la Métropole.

Reste donc à trouver repreneurs pour cinq Albert Heijn et quatre Delhaize. Il n’est pas prévu qu’Ahold ferme purement et simplement des magasins, mais les choses traînent. Au point qu’Ahold Delhaize, qui avait dit à son personnel qu’il saurait fin 2016 pour quel employeur il travaillerait, évoque à présent un délai de vente courant jusqu’au milieu de cette année.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect