Pourquoi l'action Delhaize s'est envolée?

©Mediafin

Le titre a pris plus de 7% ce mercredi à Bruxelles suite aux analyses de Bloomberg et de Rabo Bank. Si Delhaize peut profiter pour une partie de son assortiment des conditions d'achats d'Albert Heijn, Delhaize Belgique pourrait économiser 120 millions d'euros, selon les analystes de Rabo Bank.

Bloomberg annonçait mardi que Delhaize et Ahold pourraient parvenir à un accord de fusion avant l'été. "Nous voyons un potentiel haussier pour les actions Ahold  et Delhaize . Mais notre préférence va à Delhaize", pointent ce mercredi les analystes de Rabo Bank dans un rapport sur le sujet. Ils recommandent le titre Delhaize à l'achat avec un objectif de cours de 100 euros. Les titres des deux distributeurs sont d'ailleurs en nette hausse ce mercredi.

120 millions d'euros
C'est l'économie que Delhaize pourrait générer en Belgique en cas de fusion avec Ahold.

Les analystes du broker estiment que les économies pourraient atteindre 800 millions d'euros, réparties sur la Belgique et les Etats-Unis. "Un rapprochement accélèrerait le rétablissement de Delhaize en Belgique", pointent-ils dans une note détaillée. "Actuellement, Albert Heiin achète ses produits 10% moins chers que Delhaize." Une différence qui pourrait se traduire, selon Rabo, par des économies de 120 millions d'euros et un doublement du bénéfice d'exploitation de Delhaize Belgique  à 240 millions d'euros d'ici 2018.

D'où viendraient ces économies?

1. De la logistique. La logistique d'Albert Heijn est organisée d'une manière plus efficace. Delhaize pourrait s'approvisionner pour une partie de son assortiment dans un des deux centres logistiques d'Ahold qui se situent à 130 et 170 kilomètres de celui de Zellik.

2. Harmonisation des produits. Une harmonisation de l'assortiment pourrait bénéficier aux deux distributeurs.

3. Adaptation du réseau. "Les Delhaize qui performent le moins bien pourraient être convertis en Albert Heijn en guise de test. L'expansion d'Albert Heijn en Belgique serait affinée de manière à concurrencer Colruyt et cie et à réduire l'impact sur Delhaize."

4. Point d'enlèvement. "Delhaize pourrait profiter de l'expertise d'Ahold dans les convenience stores et les points d'enlèvement."

En guise de conclusion, les analystes pointent encore que si une fusion serait bénéfique aux deux entreprises, l'intégration de la culture des deux groupes sera la clé de voute de sa réussite.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés