edito

Alexis Tsipras se refait une santé politique

Journaliste

Des élections et un nouveau gouvernement grec ne changeront rien à l'application du troisième plan d'aide.

Alexis Tsipras joue-t-il un nouveau coup de poker en convoquant des élections anticipées ou suit-il un agenda politique réglé comme du papier à musique?

Sa décision n’est, en tout cas, une surprise pour personne. S’il s’agissait d’un effet de manche, le Premier ministre grec serait un bien piètre joueur. Voilà plus d’un mois que la rumeur grosse comme le Panthéon courait à Athènes comme à Bruxelles.

Ce retour aux urnes va de soi. Le gouvernement grec a perdu sa majorité après la rébellion de 43 députés de Syriza lors du vote de l’accord conclu entre la Grèce et ses créanciers.

"Ces élections anticipées, c’est comme faire un bon référendum avec une bonne question."

Tsipras doit se refaire une santé. Et, compte tenu de sa popularité encore vivace, il a toutes les chances d’y parvenir et de diriger à nouveau la Grèce, même si c’est dans une nouvelle coalition. Le parti Unité populaire, un petit mausolée latéral fraîchement créé par une vingtaine de députés frondeurs de Syriza, n’ira pas bien loin. Sa création réjouit surtout les partis traditionnels de gauche et de droite car elle affaiblit Syriza.

Officiellement, l’Europe prend acte des élections. En coulisse, on se frotte les mains. "Ces élections anticipées, c’est comme faire un bon référendum avec une bonne question, confie un proche du président de la Commission Jean-Claude Juncker. Et c’est mieux qu’un mauvais référendum avec une mauvaise question."

Le timing est parfait. Comme si tout avait été minuté lors de l’élaboration du troisième plan d’aide. Le Parlement grec vient juste de voter l’essentiel des réformes exigées par les créanciers. Un premier examen de leur mise en œuvre aura lieu en octobre, après les élections. Ce n’est que si ce contrôle est positif que le premier euro des 23 milliards destinés à renflouer les banques sera versé.

Quoi qu’il arrive, le prochain gouvernement sera obligé de respecter les engagements pris cet été par la République hellénique.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés