Feu vert allemand à l'aide à la Grèce

©AFP

Certains parlements doivent donner leur accord à la nouvelle aide de 10,3 milliards d'euros accordée à la Grèce. L'Allemagne, partenaire européen de poids, a donné son feu vert.

Le Parlement allemand a donné son feu vert au déblocage d'une nouvelle tranche de prêts européens pour la Grèce, ouvrant la voie à un paiement de 7,5 milliards d'euros en fin de semaine prochaine.

La commission au Budget du Bundestag, chambre basse du Parlement allemand, réunie en une session exceptionnelle vendredi matin, "s'est abstenue de prendre position" sur l'accord trouvé fin mai au niveau des ministres des Finances de la zone euro, et qui prévoit le déboursement de nouvelles perfusions financières.

La commission, dont l'avis tient lieu pour cette fois d'avis du Parlement tout entier, ne vote pas formellement sur le déblocage de ces prêts, mais pourrait s'y opposer. L'absence de prise de position vaut approbation.

Après des mois de négociations laborieuses, les ministres des Finances de la zone euro se sont accordés le 24 mai pour reprendre leur aide à la Grèce, comme convenu en juillet 2015 pour lui éviter la sortie de l'euro. Ils ont imposé de nouvelles conditions notamment en matière de privatisations, qu'Athènes a mises sur les rails ces derniers jours.

L'accord porte sur 10,3 milliards d'euros d'argent frais, qui seront déboursés en plusieurs tranches, dont la première de 7,5 milliards.

Pour cela, le feu vert de certains parlements, sous forme souvent de l'avis d'une commission ou autre instance réduite, est nécessaire. Le feu vert allemand a beaucoup de poids, le soutien financier accordé à la Grèce depuis 2010 ayant souvent suscité des remous dans la première économie européenne.

L'Eurogroupe se réunit le 16 juin à Luxembourg, et s'il valide le déblocage des crédits, ceux-ci pourront être effectivement virés le 17 juin par le mécanisme européen de stabilité (MES).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés