La Grèce pourrait taxer les retraits aux distributeurs

©Bloomberg

Taxer les retraits pour inciter les Grecs à utiliser des cartes bancaires: c'est une des mesures préconisées par Yanis Varoufakis pour lutter contre la fraude.

La Grèce pourrait instaurer une petite taxe sur les retraits de cash aux distributeurs automatiques (ATM) afin d'encourager l'utilisation de cartes bancaires, dans le cadre d'un paquet de mesures visant à lutter contre la fraude fiscale.

"Il pourrait y avoir, par exemple, une petite taxe sur les retraits aux ATM. Ceci est en cours d'examen en tant qu'incitatif à utiliser du plastique... Rien n'a encore été décidé", a déclaré Yanis Varoufakis aux journalistes. "Cela pourrait être un très petit prélèvement."

Le ministre des finances grec a par contre catégoriquement exclu toute taxe sur les dépôts bancaires.

Yanis Varoufakis a également expliqué qu'Athènes était en discussions avec la Suisse afin de proposer à ses contribuables, détenteurs de comptes à l'étranger la possibilité de déclarer ces comptes, de payer un impôt et d'éviter des sanctions plus sévères.

Par ailleurs, Yanis Varoufakis a assuré que le gouvernement grec était prêt à accepter toutes les réformes voulues par les créanciers, mais il a rejeté les exigences d'une nouvelle cure d'austérité "pire que le mal".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés