La Grèce renoue avec la croissance

©Bloomberg

La vigueur de l'activité touristique a permis à la Grèce de renouer avec la croissance au deuxième trimestre 2016. Une tendance qui tranche avec e ralentissement constaté dans les principales économies de la zone euro, selon les dernières statistiques officielles publiées ce vendredi.

Les Grecs peuvent dire merci au secteur du tourisme. Le produit intérieur brut (PIB) du pays a progressé de 0,3% sur la période avril-juin par rapport aux trois mois précédents, pour lesquels la contraction a été moindre que prévu, de 0,1% contre 0,4% dans une précédente estimation. La Grèce fait donc mieux que les ce que les prévisions des économistes qui tablaient globalement sur un rebond limité à 0,1%.

"Le résultat est meilleur que prévu, il y a eu aussi une révision positive donnant une récession moins importante au premier trimestre. La demande intérieure a été probablement meilleure que prévu en raison du tourisme (...) Les statistiques vont dans le sens d'un retournement positif de l'économie au deuxième semestre."
Nikos Magginas
Economiste à la National Bank of Greece



En rythme annuel, l'économie grecque s'est contractée de 0,7% au deuxième trimestre, après 0,8% sur la période janvier-mars. Les économistes interrogés par l'agence Reuters s'attendaient à une contraction de 1,5% sur la période avril-juin.

Le ralentissement de la croissance confirmé en zone euro

La croissance économique a ralenti au deuxième trimestre dans la zone euro, avec notamment une stagnation en France, deuxième économie du bloc, montrent les données publiées vendredi par l'institut européen de la statistique.

Le PIB des 19 économies de la zone euro a progressé de 0,3% sur la période avril-juin par rapport aux trois mois précédents et de 1,6% sur un an, a annoncé Eurostat. Ces chiffres sont conformes aux attentes ainsi qu'aux premières estimations d'Eurostat publiées fin juillet. La croissance au premier trimestre a été de 0,6% par rapport aux trois mois précédents et de 1,7% sur un an. Sur l'ensemble de l'Union européenne, le PIB a pour sa part progressé de 0,4% au deuxième trimestre, de 1,8% sur un an.

A titre de comparaison, au cours du deuxième trimestre 2016, le PIB des États-Unis a augmenté de 0,3% par rapport au trimestre précédent (après +0,2% au premier trimestre 2016). Par rapport au même trimestre de l'année précédente, le PIB a progressé de 1,2% (après +1,6% au premier trimestre 2016).

La Belgique un cheveu au-dessus de la moyenne 

La Belgique affiche une croissance de son PIB de 0,4% par rapport au trois premiers mois de l'année. C'est légèrement mieux que la moyenne européenne. Sur un an, la croissance belge s'affiche à 1,4%.

Parmi les principales économies de la zone euro, la croissance a été nulle en France et en Italie, elle a été de 0,4% en Allemagne, 0,7% en Espagne et 0,6% aux Pays-Bas, selon les chiffres publiés par Eurostat.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés