Varoufakis: il reste, mais...

©REUTERS

Les rumeurs vont bon train: d'après la presse allemande, le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, va démissionner. Le gouvernement grec vient de démentir, mais...

Il a imposé son drôle de style à ses partenaires européens, qui ne savent pas trop sur quel pied danser le sirtaki avec lui. Sa démission ne laisserait sans doute pas grand monde indifférent au sein des instances de la zone euro.

Mais ce ne sera pas pour cette fois-ci... Pourtant, la presse allemande écrivait ce matin que Yanis Varoufakis s'apprêtait à démissionner.

♦ Le site internet du Bild citait une source gouvernementale grecque selon laquelle la démission de Yanis Varoufakis n'étaitt plus qu'une question de temps, la décision ayant déjà été prise.

Cependant, le gouvernement grec a démenti.

La position du ministre des Finances au crâne rasé reste assez fragile: malgré ses airs désinvoltes, il reste coincé entre les promesses électorales de son parti et les exigences européennes. Tout son mandat sera marqué par ces difficultés.

©EPA

Pourquoi Yanis Varoufakis énerve-t-il?

Principalement à cause de ses exigences, de son ton... et de son style.

• Ses exigences: selon le programme de son parti,  il remet en cause les conditions du plan d'aide des créanciers internationaux
• Son ton: son ton est iconoclaste, peu diplomatique. Il agite des menaces pour faire plier ses partenaires
• Son style: il refuse de porter des cravates, laisse ses chemises hors du pantalon, là où ses collègues sont tirés à quatre épingles.

Ce vendredi, Yanis Varoufakis fournissait ses explications sur la crise grecque aux lecteurs de L'Echo. Lisez-les ici.

©Paris Match_BaptiseGiroudon

Paris Match avait rencontré le ministre grec des finances "chez lui à Athènes avec son épouse Danae Stratou. Un nid d'amour au pied de l'Acropole" (sic). Relisez notre article.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés