Mithra, l'ancienne spin-off qui veut rejoindre les grands de la pharma

©BELGAIMAGE

L’entreprise liégeoise est devenue leader de la contraception féminine en Belgique. Elle fonde beaucoup d’espoir sur une molécule révolutionnaire.

Même si l’étiquette de "Marc Coucke de Wallonie" semble toujours lui faire autant plaisir, François Fornieri ne cache pas qu’il veut "faire mieux encore qu’Omega Pharma""Je veux faire de ma société le numéro un mondial de la gynécologie" assène sans détours le patron de Mithra Pharmaceuticals, nominée pour le prix de l’Entreprise de l’année 2015.

Le Graal qui pourrait propulser la société liégeoise spécialisée dans la santé féminine au rang de leader mondial dans son secteur s’appelle "Estetrol". Une molécule révolutionnaire, qui pourra être déclinée comme médicament dans la contraception et dans la ménopause. Il s’agit d’un œstrogène produit naturellement par le fœtus et que l’ex-spin-off de l’université de Liège synthétise à partir du soja, avant de la reproduire industriellement. Développé par Uteron, l’ancienne filiale de Mithra vendue à Actavis (ex-Watson) en 2013, l’Estetrol a été récupéré récemment par la société de François Fornieri, qui en possède dorénavant l’ensemble des droits dans toutes ses applications. Après des tests réussis en phase 2 sur près de 600 patientes, le contraceptif doit être évalué en phase 3 sur un échantillon élargi de près de 3.300 femmes.

François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals

  • Né à Ougrée en 1962.
  • Ingénieur Industriel Chimiste (Haute- École de la Province de Liège); Ifapme (cours de management); ULg, HEC-école de gestion, sciences de gestion et de management.
  • Commercial chez Labaz-Sanofi (1986). Responsable commercial/marketing-vente chez Schering AG (Berlin) (1987-1998).
  • Fonde Mithra en 1999 avec le professeur de l’ULg Jean-Michel Foidart.
  • Manager de l’Année 2011.
  • Vice-Président de l’Union wallonne des Entreprises 2012-2015.
  • Citoyen d’Honneur de la Ville de Liège et Ambassadeur de la Province de Liège.

Si les résultats sont concluants, une commercialisation est envisageable fin 2019, début 2020. "Il est neutre sur le plan métabolique et n’a aucun impact sur les glandes mammaires et sur la fonction hépatique" se réjouit François Fornieri. À ses yeux, la voie est toute tracée: l’Estetrol serait appelé à devenir un blockbuster, le premier de l’entreprise qu’il a créée en 1999 avec le professeur de l’ULG Jean-Michel Foidart. Selon lui, "le potentiel pour la ménopause est encore bien plus important qu’en contraception".

Cela, c’est pour l’avenir. Dans l’immédiat, Mithra poursuit sa progression au Benelux. Au terme d’un développement "qui n’a pas toujours été un long fleuve tranquille", reconnaît François Fornieri, la société détient aujourd’hui près de la moitié (46,7%) du marché national de la contraception. À l’étranger, Mithra est essentiellement présente aux Pays-Bas, où elle possède 20% de parts de marché. Au-delà de ses opérations de distribution internationale, elle étend ses opérations en France, au Brésil et en Allemagne. L’entreprise liégeoise dispose actuellement d’un portefeuille de près de 15 médicaments génériques de marque et de 8 produits en vente libre (OTC) commercialisés dans le Benelux. Elle compte 103 collaborateurs en Belgique, la production étant établie en Espagne, en Allemagne et en France. Une situation qui devrait rapidement évoluer: Mithra a lancé à Flémalle les travaux de construction d’une plate-forme technologique intégrée de recherche et de production, qui sera opérationnelle en 2017. Un investissement initial de 73 millions d’euros pour une surface de 15.000 m², extensible jusqu’à 55.000 m². Lorsque ce "CDMO" (Contract Development and Manufacturing Organisation) entrera en fonction, Mithra compte hisser l’emploi en Belgique à près de 200 personnes.

Tour de table

L’actionnariat a souvent évolué depuis la fondation de l’entreprise. Aujourd’hui, François Fornieri est majoritaire, devant Marc Coucke – qui l’a rejoint début 2015 en devenant au passage administrateur et membre du comité stratégique –, MeusInvest (la société liégeoise de financement), Bart Versluys (patron du groupe immobilier éponyme) et d’autres actionnaires comme les familles Buysse et Boone.

  • Adresse: Rue Saint Georges, 5 à 4.000 Liège.
  • Mithra est une entreprise pharmaceutique axée sur le développement, la fabrication et la commercialisation de médicaments exclusifs, innovants et spécialisés ainsi que de produits génériques dédiés à la santé féminine.
  • En 2010, l’ensemble des projets de R&D de Mithra sont regroupés au sein d’une structure indépendante, Uteron Pharma. Cette dernière est cédée au groupe américain Watson-Actavis (aujourd’hui Allergan) en janvier 2013.
  • Prix de l’entreprise exportatrice citoyenne décernée par l’AWEX en 2014. Prix Caïus du Mécénat Culturel 2014.
  • Mithra a fait son entrée sur Euronext Bruxelles le 30 juin 2015.

Le dernier tour de table a permis de récolter 54,6 millions d’euros, tandis que l’entrée en Bourse quelques mois plus tard a apporté 79,3 millions supplémentaires. Une IPO dont Fornieri n’est pas peu fier: "elle a été la plus importante du secteur pharmaceutique sur les marchés Euronext ces 10 dernières années. Tout cela avec une mise de départ de 350.000 euros il y a quinze ans et une valorisation lors de l’entrée en Bourse de près 366 millions soit 1.000 fois supérieure".

Pour François Fornieri, la mutation de son entreprise est loin d’être terminée. "Si on regarde les ratios financiers, nous serions la plus mauvaise des pharmas en Europe", conclut-il. "Pourquoi? Parce qu’une pharma investit 20% de son profit en R&D. Or, Mithra va investir près de 91 millions dans les projets R&D existants jusqu’en 2018, soit l’équivalent de 15 fois l’Ebit commercial (marge brute moins dépenses de vente) des activités du groupe en 2014! Ceci renforce la dimension biotech des activités du groupe. Et, si vous la considérez comme une biotech, nous sommes les meilleurs. Parce qu’une biotech n’a pas de cash flow ou quasi pas. Mithra a du cash flow. Nous avons essentiellement été une pharma avant 2013. Nous sommes aujourd’hui une biopharma ou une biotech et nous allons redevenir une pharma avec l’Estetrol".

"Nous allons redevenir une société pharma avec l’Estetrol".
françois fornieri
administrateur délégué de mithra


Publicité
Publicité

Echo Connect