Publicité

RATTRAPAGE : les 5 infos du week-end

Transfert de compétences, Paul Magnette, Thomas Piketty... Charles Michel a réagi à l'actualité de la semaine dans un interview à L'Echo. ©EPA

Voici les cinq infos de la du week-end que vous ne pouviez absolument pas rater. De quoi faire bonne figure, même si vous n'avez pas consulté assidument la presse ce week-end.

1. "Taxer le patrimoine, c'est un non-sens économique"

Transfert de compétences, Paul Magnette, Thomas Piketty... Charles Michel a réagi à l'actualité de la semaine dans un interview à L'Echo.

2. D'Ieteren veut tailler dans le nombre de concessions indépendantes

Le nombre de concessions Volkswagen indépendantes en Belgique devrait être drastiquement réduit. ©Photo News

D'Ieteren veut ramener son nombre de vendeurs indépendants de 171 à 27. Le plan devrait être concrétisé dans les cinq ans. D'après la société, entre 30 à 40% de ses concessionnaires indépendants sont confrontés à des problèmes financiers. Un regroupement serait la seule solution pour garantir la rentabilité.

3. Le pape François célèbre Pâques sur fond de violences au nom de la religion

Le pape François a exhorté dimanche, à l'occasion de la fête de Pâques, la communauté internationale à "ne pas rester inerte face à l'immense tragédie humanitaire" en Syrie et en Irak.

Lien vers notre article

4.Holcim s'intéressé à HeidelbergCement avant Lafarge

Holcim s'est intéressé à HeidelberCement avant Lafarge. ©BLOOMBERG NEWS

Holcim a étudié fin 2013 la possibilité d'une OPA sur l'allemand HeidelbergCement rapporte dimanche le journal suisse SonntagsZeitung. Les conditions de la fusion avec Holcim ne seront plus modifiées affirme par ailleurs le PDG de Lafarge dans Le Monde. Il veut croire que "la fusion n'est pas en danger".

5. Les actionnaires belges de plus en plus gâtés

Un tiers des sociétés cotées à Bruxelles ont plus de cash que de dettes. Elles préfèrent l'utiliser à augmenter leur dividende. ©BELGAPLUS

Un tiers des sociétés cotées à Bruxelles ont plus de cash que de dettes. La voie des acquisitions externes reste hasardeuse. Les entreprises préfèrent donc augmenter leur dividende.

Un tiers des sociétés cotées à Bruxelles ont plus de cash que de dettes. La voie des acquisitions externes reste hasardeuse. Les entreprises préfèrent donc augmenter leur dividende.Lien vers notre article




Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés