Une partie de plafond d'un bâtiment de l'UE s'est effondrée sans faire de blessé

Une partie d'un faux plafond du bâtiment Jacques Delors à Bruxelles, qui abrite le Comités économique et social et le Comité des Régions, s'est effondrée dans la nuit de samedi à dimanche.

Une partie d'un faux plafond du bâtiment Jacques Delors à Bruxelles, qui abrite deux Comités de l'Union européenne (le CESE et le COR) s'est effondrée dans la nuit de samedi à dimanche derniers, indique le secrétaire général du Comité économique et social européen (CESE), Martin Westlake. L'incident n'a pas fait de blessés mais les dégâts matériels sont lourds.

"Dieu merci, c'est arrivé un samedi soir d'août", a commenté le secrétaire général.

La raison de l'incident n'est pas encore connue. Une réunion entre les experts et les responsables des deux Comités était prévue vendredi matin afin de cerner les causes et les conséquences.

Plusieurs espaces de conférence et de réunion situés aux 5e et 6e étages de l'édifice de la rue Belliard seront inaccessibles pour une période indéterminée.

Certaines salles ne sont pas occupées en permanence mais servent périodiquement d'espace d'exposition et de réception pour le CESE et le Comité des Régions (COR).

M. Westlake a estimé que le CESE et le COR semblaient avoir la même chance que le Parlement européen à Strasbourg. En août 2008, dix tonnes de gravats d'un faux-plafond s'étaient effondrées de 20 mètres de haut sur les fauteuils des eurodéputés, en plein hémicycle. L'incident s'était également produit dans une salle déserte et n'avait donc pas fait de victime.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés