Rapprocher écoles et entreprises

Véronique Cornet, tête de liste MR à Charleroi : « La première mesure à prendre est de recentrer l'enseignement sur ses missions de base : lire, écrire, calculer. Il faut un enseignement qui permette aux jeunes d'obtenir un diplôme correspondant aux attentes du monde de l'entreprise. Dès le secondaire, on devrait amener le monde des entreprises à la rencontre des jeunes pour ouvrir leurs horizons et leurs regards, pour qu'ils puissent choisir une orientation en parfaite connaissance de cause. Il faut aussi une liaison forte entre la formation et les entreprises. Cela a été totalement négligé au cours de la législature passée. Avec pour conséquence l'augmentation du nombre de métiers en pénurie. Par ailleurs, il faut aussi prendre en charge le demandeur d'emploi plus rapidement, dans les trente jours suivant son inscription, pour ne pas qu'il s'enlise. Nous voulons une dynamique de coaching individualisé. Nous voulons orienter les aides à l'emploi vers ceux qui ont terminé leur cursus scolaire pour qu'ils puissent directement renter dans une dynamique d'emploi. Pour ceux qui n'ont pas terminé l'enseignement secondaire, on leur propose d'aller chercher leur diplôme via une formation qualifiante. Pour ceux qui sont en décrochage depuis longtemps, on suggère de leur accorder leur allocation pour autant qu'ils entrent dans une dynamique de travail d'intérêt général. » L A.Nx