V. De Keyser: «la Commission en léthargie»

Entrée au Parlement européen un certain 12 septembre 2001, Véronique De Keyser, numéro deux sur la liste socialiste, se présente pour un troisième mandat à Strasbourg. Membre de la Commission des Affaires étrangères dans l'assemblée sortante, cette psychologue revendique son franc-parler, qu'elle affiche d'emblée sur son site: «socialiste et fréquentable». Entretien.