À Bruxelles, les partis présenteront des listes sans candidats suppléants

©Photo News

Le Parlement régional entend faire jouer les voix de préférence pour pourvoir les sièges laissés par les députés démissionnaires ou décédés dès le scrutin régional de 2019. Le vote électronique est consacré pour les prochaines élections communales.

Changement important dans le système électoral prévalant pour les prochaines élections régionales. Hier, le Parlement bruxellois prenait en considération un texte visant la suppression des candidats suppléants. Pour rappel, ce système prévoit la montée comme députés des suppléants selon l’ordre de la liste électorale lorsqu’un élu direct devient ministre, démissionne ou décède. Quel que soit le nombre de voix recueillies par l’intéressé.

"Ce texte conduit à adopter, pour les prochaines élections régionales de 2019, le même système qu’aux élections communales, à savoir une seule liste de candidats effectifs, se réjouissait par communiqué Emmanuel De Bock, chef de groupe DéFi au Parlement bruxellois. Les suppléants seront, comme pour les élections communales, déterminés parmi les non-élus de la liste des effectifs, en tenant compte de leurs voix personnelles et de la moitié de la case de tête." Cette réforme est également soutenue par Ecolo/Groen, PS et MR. Elle permettra de réduire de 20% le nombre de candidats à présenter sur les listes régionales. Le texte déposé par DéFi devrait être voté dans 15 jours, annonce le parti amarante.

 

Preuve papier

De son côté, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) a annoncé une nouveauté pour le prochain scrutin communal qui se déroulera en octobre de cette année. Le vote électronique sera en effet assorti d’une preuve papier. Un système qui sera d’application dans l’ensemble des communes bruxelloises. Un test grandeur nature sera organisé à l’occasion de la Fête de l’Iris (célébrant la Région bruxelloise au mois de mai).

L’entité régionale a déjà fait l’acquisition des machines pour équiper l’équivalent de 800 bureaux de vote. Budget: 10 millions d’euros. Cet équipement doit servir pour toutes les élections jusqu’en 2030. Concrètement, le vote se fera de façon digitale, sur écran tactile. L’électeur sera invité à scanner le document imprimé suite à son vote et à le glisser dans une urne.

Rudi Vervoort profite de l’occasion pour encourager les 30% d’électeurs non-Belges à participer au scrutin communal. Ces électeurs ont tendance à bouder la seule élection qui leur est ouverte en Belgique. Un courrier régional les invitera bientôt à s’inscrire comme électeurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect