Bastogne | Jean-Pierre Lutgen contre Benoît Lutgen

Benoit Lutgen à Bastogne ©Anthony Dehez

PS, MR, Ecolo et DéFI ont été réunis part le CEO d’Ice-Watch Jean-Pierre Lutgen pour casser la majorité absolue de Benoît Lutgen.

On a déjà beaucoup écrit, parlé, glosé sur la bataille des Ardennes qui aura lieu à Bastogne en octobre prochain. C’est que le bourgmestre local joue gros, il joue même très gros, Benoît Lutgen.

Ne manquez rien des élections communales

- Quels enjeux pour votre commune? Découvrez-le dans notre tableau de bord.

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

Le président du cdH – en poste comme maïeur depuis 2012 – doit en effet faire face à une opposition qui s’est coalisée contre lui sous la bannière "citoyenne". Cette liste "Citoyens positifs", qui rassemble des candidats MR, PS, Ecolo et DéFI, est cornaquée par le frère du bourgmestre: Jean-Pierre "Ice-Watch" Lutgen. Ce dernier a annoncé ce mardi, officiellement, qu’il serait bien candidat. "Ce qui importe, c’est Bastogne, c’est être positif, c’est un vrai beau duel pour Bastogne entre deux belles équipes", commente Jean-Pierre Lutgen.

Du côté du bourgmestre de cette cité de 16.000 habitants, on affiche sa sérénité, fort d’une majorité absolue de 17 sièges sur 25. "J’ai mon bilan pour moi, affirme Benoît Lutgen. Les finances communales sont dans un état excellent, il n’y a pas eu la moindre augmentation d’impôts, on poursuit la réduction de la dette, entre autres en réduisant les dépenses en personnel, en réorganisant des coûts énergétiques et la collecte des déchets."

Dans cette commune très étendue (17.500 ha), le bourgmestre pointe aussi le succès du Bastogne War Museum. Ouvert en 2014, il tourne aujourd’hui avec 300.000 visiteurs payants/an et est une des premières attractions touristiques de Wallonie. "70% des visiteurs repassent dans le centre-ville, ce sont des retombées pour l’économie locale", se félicite le bourgmestre. Qui dit avoir triplé le nombre de caméras de surveillance en six ans dans la commune, travailler à l’extension du zoning, à la création d’un nouveau pôle culturel, ainsi qu’à l’extension du BWM pour faire un amphithéâtre au Mardasson.

Du côté de la liste citoyenne, on dénonce "les effets d’annonce de Benoît Lutgen" et la "gestion autocratique de la commune". "Le bourgmestre ne partage pas le pouvoir, il abuse de sa majorité absolue et surtout, il ne se consacre pas suffisamment à Bastogne entre ses charges de président de parti, de député fédéral et de bourgmestre", dit-on. Benoît Lutgen réplique: "L’opposition n’a pas déposé un seul point au conseil communal en six ans, c’est le chaos le plus complet chez eux. J’ai tous les meilleurs candidats sur ma liste, des gens motivés et compétents, franchement, je n’ai pas peur de ces élections, ils peuvent venir".

Que la bataille commence.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content