Publicité

BASTOGNE | Lutgen (Benoît) bat Lutgen (Jean-Pierre)

©BELGA

La liste Citoyens montée par Jean-Pierre Lutgen à Bastogne échoue dans son combat contre le président du cdH. Le frère de Benoît reconnait sa défaite, félicite le gagnant, et annonce déjà son retrait de la politique. Et de Bastogne...

Il aura essayé, mais il a échoué. Jean-Pierre Lutgen n’aura même pas réussi à déstabiliser d'un poil son frère Benoît Lutgen (cdH), d’après les premières résultats qui nous sont arrivés du front bastognard. Sur base de 4 bureaux sur 6, la liste de Benoît Lutgen aurait remporté 63,6% des voix, contre 32% pour la liste Citoyens+ de son frère.

Ce combat fratricide, c’était l’un des gros suspenses de ces élections communales. Décidant de se lancer en politique, Jean-Pierre Lutgen a monté une liste dans la vague " tous contre lui " en réunissant le PS, le MR, Ecolo et DéFI sur la liste Citoyens+. Un seul objectif: détrôner le président du cdH de sa ville de Bastogne.

Pari perdu donc. Peu après 18h30, alors qu’aucun résultat officiel n’était encore tombé, Jean-Pierre Lutgen déclarait devant les caméras que "son avenir était désormais en dehors de Bastogne", et qu’il reconnaissait sa défaite, l’assumant complètement, et n’ayant "aucun regret", félicitant au passage, en bon prince, son frère ennemi. 

Ce constat, Jean-Pierre Lutgen l’a tiré alors qu’un tiers des votes seulement étaient dépouillés. Mais l’indicateur était manifestement suffisamment clair pour qu’il puisse déjà annoncer tirer sa révérence. La répartition en sièges qui court actuellement serait de 17 sièges pour le cdH de Benoît Lutgen contre 8 sièges pour la liste Citoyens+.

Le patron d’Ice Watch reconnaît avoir minimisé l’avantage porté par le titre de bourgmestre, et tire le constat d’une grande "professionnalisation" de la politique qui "laisse peu de place pour les initiatives citoyennes". Il a déjà annoncé qu’il se retirerait de la politique, laissant son colistier Ludovic Moinet prendre le leadership de l’opposition au conseil communal.

Ice Watch en passe de déménager? 

"En tant qu'entrepreneur, le développement économique ne peut se faire qu'en accord avec le politique, ça n'a pas été le cas par le passé, cela ne l'est toujours pas, et il n'y a aucun signe que ce soit le cas dans le futur", nous confie Jean-Pierre Lutgen. 

Pour le frère du bourgmestre de Bastogne, ce scrutin était une manière de tester si le développement économique de ses sociétés devait se poursuivre dans la ville, "la réponse est claire", dit-il, faisant part d'une grande déception pour ses colistiers. . 

Evoquant un avenir en dehors de Bastogne, le patron d'Ice Watch annoncerait-il une future délocalisation de son entreprise? Jean-Pierre Lutgen, à ce stade, ne va pas jusque-là. "C'est quelque chose à envisager, en réflexion, mais clairement prématuré", nous dit-il.  Une extension des 6.000m² d'entrepôts et bureau dans le zoning de Bastogne était en projet, il va par contre être gelé. 

Jean-Pierre Lutgen dit en avoir assez de se voir mettre constamment des bâtons dans les roues dans ses projets de développement économique. "Mes armoires sont pleines de dossiers qui le montrent, je n'ai plus envie de jouer dans ce jeu."

 Lutgen frère avait également investit dans l'immobilier au travers de la Ice Patrimonial, là aussi, il annonce clairement qu'il ne fera plus évoluer aucun projet, mais ira voir si l'herbe est plus verte ailleurs. "Ma femme  (NDLR, originaire d'Arlon) m'a toujours dit de ne pas investir ici, dorénavant, je l'écouterai davantage", a-t-il déclaré. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité