Berchem-Sainte-Agathe | Qui veut monter dans le train Riguelle?

©BELGA

MR, PS, Ecolo et DéFI frappent à la porte de la liste du bourgmestre, grande favorite dans cette petite commune tranquille.

Encore une petite commune du Nord-Ouest de Bruxelles qui ne fait jamais les grands titres. À Berchem-Sainte-Agathe, 24.000 habitants, c’est Joël Riguelle l’humaniste qui gère en père tranquille la boutique communale. Il roule en tandem avec les libéraux depuis 6 ans et termine son troisième mandat de bourgmestre. Sans grande surprise, il brigue une quatrième élection. Mais l’ex-député bruxellois annonce par ailleurs la couleur: il est fort probable qu’il passe la main à mi-mandat s’il est réélu. À cette annonce, les yeux se sont très vite tournés vers Christian Lamouline, qui doit figurer à la troisième place de la liste du bourgmestre. Pour rappel, ce quarantenaire est directeur général de l’administration régionale bruxelloise.

Ne manquez rien des élections communales

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

L’équipe de Joël Riguelle accueille en outre des candidats CD&V et des indépendants. L’ex-échevin Vincent Riga qui fut CD&V sur la liste du bourgmestre en 2012 a par contre décidé de prendre ses distances avec le mayeur cdH. Dénonçant le manque de vision de celui-ci, il est passé dans les rangs de l’Open Vld et se présentera sur la liste Open MR tirée par Michaël Vander Mynsbrugge. Cette liste s’est également ouverte à des candidats indépendants.

L’épisode aura bien sûr laissé quelques traces à l’esprit de Joël Riguelle mais ne semble pas, à ce stade, ruiner toute chance de reconduction de la majorité sortante (16 sièges sur 27, dont 10 engrangés par la liste du bourgmestre) après le scrutin d’octobre. Après avoir mené des projets d’infrastructure (crèche, écoles, bibliothèque, etc.), Joël Riguelle entend mettre le fer sur le lien social via des investissements dans l’éducation, le sport et la culture.

Avec quatre sièges, le PS est une force d’opposition non négligeable. À Berchem, PS et sp.a sont parvenus à faire liste commune. Elle sera emmenée par Yonnec Pollet, homme fort de la Fédération bruxelloise du PS et proche de sa présidente Laurette Onkelinx. Son ambition se borne pour l’heure à monter dans une nouvelle majorité. Le PS axera notamment sa campagne sur la construction de logements publics afin de faire face au boom démographique.

Ecolo siège également dans l’opposition avec trois sièges. Les verts sont emmenés par Katia Van Den Broucke et espèrent augmenter leur représentation en misant sur la participation citoyenne. Ecolo a par contre perdu Vincent Lurquin, ex-échevin et député bruxellois, parti rejoindre DéFI dans la foulée de l’exclusion du parti de Marie Nagy. DéFI qui, lui aussi, a le vent en poupe, espère passer de deux à trois ou quatre sièges et éventuellement faire l’appoint dans la prochaine majorité.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content