Des cartes rebattues

©Christophe Ketels / COMPAGNIE GA

Le fief brabançon d’Ecolo restera-t-il dans les mains des verts après le départ du bourgmestre Jean-Luc Roland? Un accord préélectoral pourrait assurer une reconduction de la majorité sortante. Mais le MR ne compte pas se laisser faire.

Ottignies Louvain-La Neuve, c’est LA commune des irréductibles résistants – verts — à la bannière bleue qui flotte sur la plupart des villes et villages du Brabant wallon. La majorité en place, composée du trio Ecolo-Avenir-PS, baptisé Alliance citoyenne, a pris le pouvoir il y a 18 ans, sans plus jamais le lâcher, renvoyant à chaque fois le MR – pourtant parti majoritaire en sièges – dans l’opposition. Les trois partis ont à nouveau signé la promesse de repartir ensemble après le scrutin, si les électeurs le permettent.

Ne manquez rien des élections communales

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

Le MR, lui, ne perd pas l’ambition de renverser cette alliance, et l’expédier sur les bancs de l’opposition. La tête de liste libérale, Bénédicte Kaisin, a déjà annoncé que sa liste OLLN 2.0. visait 40% des voix (elle en avait obtenu 34% en 2012). Elle devra batailler ferme pour chiper des voix à Ecolo, son plus gros rival. Et ces voix, c’est surtout à Louvain-la-Neuve qu’elle devra aller les chercher, la ville universitaire étant le bastion par excellence des verts brabançons.

Tête de liste pour la première fois, Bénédicte Kaisin enfonce le clou de la gouvernance et s’interroge sur l’accord préélectoral passé entre les trois concurrents. "Trois partis aussi différents, qui repartent à chaque élection avec trois listes et trois programmes. Ils sont incapables de faire campagne ensemble mais s’allient pour gouverner. Comment voulez vous que le bateau avance", demande la libérale.

"On ne peut continuer à construire massivement."
Bénédicte Kaisin
Tête de liste MR

Seuls jusqu’à présent dans l’opposition, les libéraux se retrouveront avec à leur côté une liste DéFI, ainsi qu’une liste PP, qui a été annoncée. Il pourrait aussi tenter de casser l’alliance Ecolo-cdH-PS, et calquer le paysage communal sur celui de la Région wallonne… "Nous avions lancé une proposition au cdH pour faire liste commune, ils ont refusé.", dit Bénédicte Kaisin.

Ecolo pourrait être déforcé par le départ de sa figure de proue, l’actuel bourgmestre d’Ottignies-LLN, Jean-Luc Roland. En 2000, l’homme était devenu le premier maïeur "vert" du Brabant wallon. Cela dit, le parti, contrairement à ses rivaux, mise davantage sur sa "marque" que sur ses personnalités… Et celle qui tirera la liste à sa place, Julie Chantry, n’est pas une totale inconnue aux yeux des Ottintois, puisqu’elle occupe actuellement le poste d’échevine de l’environnement, du logement et de la petite enfance. La jeune femme espère succéder à Jean-Luc Roland, mais Cédric du Monceau, tête de liste pour le cdH, affiche les mêmes ambitions… Au PS, la liste sera tirée par l’échevine Annie Galban.

Durant la campagne, le MR va mettre l’accent sur les projets urbanistiques, qui, a ses yeux, doivent ralentir. La population dans la commune a énormément progressé (+ 42% en 20 ans). Elle compte aujourd’hui plus de 31.000 habitants. De nombreux projets immobiliers ont vu le jour. "On a l’impression que la ville est aux mains des promoteurs, dit Bénédicte Kaisin. On ne peut continuer à construire massivement, je ne veux pas qu’Ottignies devienne le faubourg de Bruxelles. Les projets se font sans adéquation avec le cadre de vie, la mobilité. Les Verts veulent le tout au vélo et décourager la voiture, mais on ne peut exclure tous les modes de déplacements. Ils ont concentré toutes les solutions sur Louvain-la-neuve, en oubliant complètement le centre-ville d’Ottignies."

Le MR voudrait par ailleurs aider les jeunes à s’installer dans la commune en proposant un remboursement des additionnels communaux sur le précompte immobilier pendant 5 ans.

L’Alliance citoyenne d’Ecolo, du cdH et du PS fera également campagne sur la politique sociale et l’intégration de la participation citoyenne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content