Etterbeek | De Wolf pour franchir le cap des 30 ans de mayorat

Vincent De Wolf ©Dieter Telemans

La majorité MR, PS, Ecolo va aux élections dans un esprit de cohésion. Passage de flambeau au cdH et ambitions nouvelles chez DéFI.

Vincent De Wolf n’est pas près ni de lâcher ni de perdre son fief électoral. A Etterbeek, le chef de file MR à la Région bruxelloise est omnipotent, fort d’une gestion de proximité et de partenaires loyaux. Le PS est en effet toujours emmené par Rachid Madrane, tête de liste et actuel ministre à la Fédération Wallonie-Bruxelles et dont les ambitions locales sont surpassées de longue date par ses fonctions à d’autres niveaux de pouvoir.

Ne manquez rien des élections communales

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

Vincent De Wolf a également su tisser des liens solides avec son partenaire Ecolo à qui il a élargi la majorité en 2012. Rik Jellema tirera une liste Ecolo/Groen. Les deux partis de gauche ne s’en cachent pas, ils trouvent leur compte dans cette alliance. En résumé, le libéral, tirant sa liste du bourgmestre n’a pas trop de soucis à se faire et peut ambitionner de poursuivre son aventure locale après 26 ans de mayorat.

Rayon bilan, la majorité se félicite d’avoir assaini les finances communales tout en baissant les impôts locaux. Le bourgmestre est particulièrement satisfait d’avoir lancé le chantier des "Jardins de la Chasse" qui, à terme, sur l’avenue des Casernes, doit accueillir une nouvelle maison communale, le CPAS d’Etterbeek, la police, des associations une crèche et 250 logements. Ce projet, couplé à la volonté régionale de réaffecter une partie des casernes en cité étudiante, devrait relancer le carrefour de la Chasse et le tissu commercial de la chaussée de Wavre qui n’ont guère évolué depuis plusieurs années. L’actuelle maison communale doit être reconvertie en logements.

Du côté de l’opposition on fustige le coût de construction (qui frôle le demi-million d’euros) de la nouvelle friterie Antoine, véritable institution de la spécialité belge plantée sur le place Jourdan, au cœur du quartier européen. Cette place attend par ailleurs une rénovation qui est enfin sur les rails. La commune y projette un semi-piétonnier.

Le cdH (4 sièges) s’est par ailleurs choisi un nouveau leader en la personne de Damien Gérard, conseiller communal sortant. Il tirera une liste baptisée "Alternative cdH" poussée par André du Bus, patron historique des humanistes d’Etterbeek. Le parti a misé sur la participation citoyenne pour élaborer 100 propositions pour la commune. DéFI (3 sièges) et sa tête de liste Christophe Gasia compte sur la bonne santé de son parti pour augmenter ses scores en octobre prochain. Dénonçant la "paralysie de la commune" par l’axe PS-MR, Défi veut mettre l’accent sur la sanction contre les incivilités et à la malpropreté dans la commune. Les amarantes proposent la construction d’un nouveau home public, la création du d’un festival du rire et une réduction de précompte immobilier pour les jeunes ménages.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content