ETTERBEEK | Vincent De Wolf, l'insubmersible

Bourgmestre depuis 1992, Vincent De Wolf est reparti pour un tour. ©Dieter Telemans

Même s'il perd un siège dans la bataille, Vincent De Wolf reste le maître incontesté à Etterbeek avec 16 sièges sur 35. Ecolo signe une belle progression.

Autant le dire franchement: les enjeux électoraux étaient maigres, à Etterbeek, la majorité sortante (MR, Ecolo-Groen et PS) ayant déjà annoncé son intention de poursuivre l'aventure entamée en 2012.

Etterbeek, c'est le fief du chef incontesté, le libéral Vincent De Wolf, qui règne depuis 1992. Le patron n'est pas vraiment inquiété, même s'il perd un siège dans la bataille. Avec 41,46% (contre 42,01% en 2012), il engrange 16 sièges sur 35.

L'opposition, réduite à peau de chagrin

Ses partenaires font également le job. Les écologistes signent une jolie progression, de 16,98% à 27,84%, raflant 5 sièges de plus que les 6 qu'ils occupent à l'heure actuelle. Quant au PS, il limite la casse, y laissant 1% des voix et 1 siège. Avec 12,39% (contre 13,39% en 2012), 4 sièges lui reviennent. 

Autrement dit, si les plans concoctés par la majorité avant les élections ne changent pas, l'opposition risque de se sentir encore plus seule au monde, sur les bancs du conseil communal, face à une équipe pesant... 31 sièges sur 35. L'opposition, c'est le cdH qui, avec ses 7,71%, perd 2 de ses 4 sièges. Ainsi que DéFI (9,07%), qui ne perce pas vraiment, perdant 1 siège.

Lire également

Publicité
Publicité