Fin des tractations entre le PTB et le PS à Liège

©BELGA

A l'issue d'une troisième réunion entre les deux partis qui s'est tenue ce mardi, la PS annonce que les négociations avec le PTB en vue de former une majorité à Liège n'ont pas abouti.

"PS et PTB convergent sur un certain nombre d’objectifs à atteindre, mais les propositions du PTB manquent de précision et risquent de provoquer un grave déséquilibre du budget communal et un retour à la spirale de l’endettement", explique Willy Demeyer dans un communiqué qui annonce la fin des négociations entre les deux partis à Liège. 

Après Charleroi, Molenbeek et Seraing lundi soir, c'est donc cette fois à Liège que PS et PTB ne trouveront définitivement pas de terrain d'entente. Reste Herstal et La Louvière où la possibilité d'aboutir à un accord n'a pas encore été totalement écartée.

Le PS, premier parti de la Cité ardente, constate que "le PTB n'a pas fait preuve de la précision nécessaire au pilotage de la métropole wallonne. Le PTB n'a finalement pas quitté sa posture de campagne électorale pour adopter une attitude responsable et se présenter en partenaire solide au sein du collège communal".

"Le PS n'entend pas faire courir le risque de la spirale de l'endettement, ni de la surtaxation massive des Liégeoises et des Liégeois", ajoute le parti, qui poursuivra les négociations avec les cinq autres groupes politiques afin de déposer un pacte de majorité le 12 novembre prochain. 

De son côté, Raoul Hedebouw a déclaré à la DH "regretter cette fin de discussions décidée de manière unilatérale". "On est un peu étonnés, surtout qu’on était venus avec pas mal de solutions concrètes. D'ailleurs, en ce qui concerne les logements sociaux, il s'agit de se mettre à jour avec la circulaire de Madame De Bue (MR). On va continuer à mettre le pression là-dessus", a-t-il ainsi expliqué.

Lire également

Publicité
Publicité