Les avocats se multiplient sur les listes

Pénaliste, Vincent Lurquin, anciennement Ecolo, est passé chez DéFI au printemps dernier. ©BELGA

Les avocats se multiplient sur les listes communales bruxelloises. Coïncidence ou mouvement de fond?

Du bagout, de l’entregent, de beaux habits et de l’ambition: les métiers d’avocats et de politiciens peuvent se rencontrer. Au gouvernement, Koen Geens et Marie Christine Marghem ont porté la robe, Charles Michel a fait son droit. Nicolas Sarkozy et François Mitterrand en ont fait de même en France. Et à Bruxelles, à l’approche des communales, le nombre d’avocats, surtout des pénalistes, explose sur les listes. Le bourgmestre (MR) d’Etterbeek, Vincent De Wolf, élu depuis 1992, est probablement le plus connu. Spécialisé en droit public et administratif, il dirige un cabinet assez couru sur l’avenue de la Toison d’Or. Il y a aussi le bâtonnier sortant, Pierre Sculier, qui se lance sur la liste MR de Forest.

Ne manquez rien des élections communales

Mais le grand changement vient de l’arrivée en masse d’avocats pénalistes bruxellois, brusquement attirés par les lumières de la politique, ou plus simplement par l’envie de faire bouger les lignes. Ainsi, deux figures du barreau bruxellois, habitués de la cour d’assises: Didier De Quévy (43e sur la liste DéFI à Uccle) et Carine Couquelet (33e MR à Forest) ont effectué le grand saut.

Ils sont suivis, et c’est plus une habitude, par Vincent Lurquin. Anciennement Ecolo, il est passé chez DéFI au printemps dernier. Ancien échevin et conseiller communal à Berchem-Sainte-Agathe, il fut aussi député au Parlement bruxellois. Ce truculent pénaliste qui défend des clients autant que des causes lie clairement son métier et son engagement politique. "Comme homme politique, je vais dans les logements sociaux, je rencontre les familles, je vois leurs conditions de vie. Et comme avocat, au bout de la chaîne, je vois le résultat de cette politique. Je ne suis pas un pro de la politique mais les deux métiers se ressemblent: il faut d’abord écouter les gens." Les partis vont-ils justement chercher les avocats pour ces qualités? "Oh, depuis l’épisode Armand De Decker, ils font attention", rigole-t-il.

"Je ne suis pas un pro de la politique mais les deux métiers se ressemblent: il faut d’abord écouter les gens."
Vincent Lurquin
défi

L’amour de la "bagarre"

À Forest, deux avocates, Rosetta Albelice et Sophie Michez ont défrayé la chronique en quittant avec fracas la liste MR menée par Cédric Pierre-De Permentier, fils de l’ex-bourgmestre. La seconde a décidé de poursuivre son engagement en prenant la tête d’une nouvelle liste indépendante, "Forest en mieux". Pourquoi les avocats s’intéressent-ils tant à la chose politique? "On parle à tout le monde et on a peur de rien. On touche toutes les couches sociales." L’amour de la "bagarre" de mots aussi? "Oh, ce n’est rien par rapport à la violence du monde politique, on retrouve des coups bas dignes de bacs à sable. Au moins, au barreau, on se prend à l’audience mais on boit un café ensemble ensuite", sourit Sophie Michez.

Toujours à Forest, un autre pénaliste bruxellois a sauté le pas: il s’agit de Maxime Nardone, engagé chez DéFI, dans la même liste que l’avocat Pol Massart, ancien premier échevin et président de CPAS. Pour durer en politique? "Mon métier reste celui d’avocat, je ne vais pas en changer. Je n’ai pas dans l’idée de faire une carrière, si ce n’est au niveau local." Pourquoi tout cela au final? "Je crois que ce ne sont pas les partis qui vont chercher les juristes mais les juristes qui vont vers les partis", dit Maxime Nardone qui "ne veut pas faire campagne en touriste".

Bref, le mouvement de fond est là. Mais semble plutôt à l’origine des avocats qui veulent appliquer ce qu’ils ont appris dans leur métier. Sans compter les exemples inverses, comme celui de Stéphane Jans (ex-Ecolo) qui, à 40 ans passés, a pris la robe d’avocat pour sillonner les couloirs du bon vieux palais Poelaert. Là où ce n’est pas les électeurs qu’il faut convaincre, mais les juges.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content