Publicité

TOURNAI | PS et Ecolo éjectent le MR

©BELGA

Le PS et Ecolo ont signé ce soir un accord de majorité. Le pari est perdu pour la libérale Marie Marghem qui restera ministre fédérale. Demotte battu par son colistier.

Le choc entre les deux têtes de liste PS et MR, Rudy Demotte et Marie Christine Marghem, a finalement tourné à l’avantage d’Ecolo qui profite de la zizanie dans la majorité sortante ces dernières semaines pour réaliser un score historique à Tournai.

Sur l'ensemble des bureaux dépouillés, Ecolo a réalisé une en progression de 7,6% à 17,77% des intentions de vote contre 10,17% en 2012.

Ce résultat, qui s'est rapidement détaché en début de soirée, fait d’Ecolo le troisième parti de la ville. Interrogée par No Télé, sa cheffe de file, Coralie Ladavid, a déclaré que c'était l'heure d'Ecolo et que son parti devrait entrer dans une majorité. En position d'arbitre alors que PS et MR avaient signalé ces derniers jours qu'il était hors de question pour eux de reformer une coalition ensemble, les négociations pour former la nouvelle majorité n'ont pas d'ailleurs tardé dimanche soir.

Ne manquez rien des élections communales

- Notre dossier avec toutes les analyses

- Notre blog avec tous les à-côtés

- Abonnez-vous sur Twitter et Instagram

Malgré son net recul de 6,27%, le PS reste de son côté le grand parti de la ville avec un score de 35,92%.

PS et Ecolo ont donc entamé des discussions et annoncé être parvenu à un accord de majorité dimanche.

Renvoyé dans l'opposition avec un score de 22,46% en recul de 7,59%, le MR de Marie-Christine Marghem perd son pari. Championne des voix de préférence en 2006 et 2012, Marie Christine Marghem (MR) semble payer la note de son action au Fédéral. Elle a obtenu 4.179 voix de préférence alors qu'elle en avait encore recueilli 7.911 en 2012. "Rudy Demotte, ministre depuis plus longtemps que moi, est pénalisé dans les mêmes proportions que moi."

Marie-Christine Marghem restera de son côté ministre fédérale de l'Énergie. "On a fait une belle campagne, mais il fait reconnaître la percée d'Ecolo dans le cadre de ces élections", a commenté la ministre de l'Énergie et du Développement durable.  Celle qui a cru voir un basculement ce week-end ajoute que cette alliance entre le PS et Ecolo "confirme que Tournai appartient au PS". Pour expliquer sa défaite, la ministre regrette avoir été l'objet "d'un matraquage permanent" car son parti est l'unique représentant francophone au sein du gouvernement fédéral.

Demotte battu par son colistier

L'autre grande surprise de la soirée vient des voix de préférence sur la liste du PS. Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte (4.303 voix de préférence) a ainsi été battu par son colistier Paul-Olivier Delannois (5.700 voix). 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité