Donald Trump cale toujours sur la révision de l'Obamacare

©Photo News

Après John McCain et Rand Paul, une troisième élue du camp Républicain a annoncé qu'elle ne voterait pas en faveur du projet de détricotage de la loi sur la couverture maladie. Susan Collins juge la loi bâclée.

Le détricotage de la loi sur la couverture maladie de Barack Obama a-t-il atteint le point de non-retour? Le projet fait en effet l'objet d'une nouvelle défection au sein du parti républicain.

Susan Collins ©REUTERS

Après John McCain et Rand Paul, c'est en effet la modérée Susan Collins qui a annoncé son opposition dans un communiqué sévère. Elle reproche à sa majorité une proposition de loi bâclée. "Cette proposition de loi aurait un impact négatif important sur le nombre de gens couverts par une assurance".

L'arithmétique du Sénat est cruelle pour Donald Trump: Les Républicains ont 52 des 100 sièges. Trois défections, à moins d'un changement d'avis, suffisent à faire échouer le vote; vote que les chefs de la majorité espéraient convoquer cette semaine, avant la fin de l'année budgétaire 2017.

Double échec pour Trump

En juillet déjà, une mouture précédente de la réforme républicaine avait échoué à une voix près.

Le Président avait pourtant promis de débarrasser le pays d'"Obamacare". Mais depuis huit mois, jamais la majorité n'est parvenue à élaborer un compromis capable de rassembler à la fois les membres les plus modérés avec les plus conservateurs. Le coup de grâce a été donné par le Bureau du budget du Congrès (CBO). Il a publié une analyse alarmante sur la proposition de loi, dite Graham-Cassidy:

Selon les économistes, des "millions" de personnes supplémentaires seraient poussées hors des systèmes de couverture maladie par cette réforme.

Le plan républicain consistait à transférer aux Etats une partie du budget fédéral de la santé, tout en réduisant les crédits et en autorisant les autorités locales à déréglementer le marché privé des assurances santé, quitte à supprimer des garde-fous imposés par Obamacare pour garantir un niveau de remboursement ou la couverture de certains soins essentiels.

Environ 10% des 273 millions d'Américains de moins de 65 ans vivent actuellement sans couverture maladie. Cette proportion était de 18% en 2010, l'année de l'adoption d'Obamacare.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content