Kamala Harris, "le choix de la sécurité"

©Photo News

Le choix effectué par Joe Biden est bien accueilli. Il plaît aux démocrates et il offre peu d'angles d'attaque aux républicains.

"Kamala Harris est plus que prête pour le poste. C’est un beau jour pour notre pays", a déclaré Barack Obama mardi, ouvrant la voie à une longue série de félicitations pour la nouvelle équipe démocrate. Le parti est dans l’ensemble très satisfait du choix de Joe Biden, qui a misé sur une candidate modérée. 

Même certains des plus progressistes, qui souhaitaient voir Elizabeth Warren colistière, ont salué la nouvelle. "C’est le choix de la sécurité, et c’est la meilleure chose possible pour une colistière. Cela crée vraiment une étincelle d’espoir pour le futur de ce pays qu’on en soit au point où une femme noire peut être considérée comme le choix sûr et ennuyant. Rien qu’en soi, c’est un signe de progrès", a ainsi écrit l’éditorialiste Amanda Marcotte sur le site Salon. "Vous savez, jusqu’à ce que Biden choisisse effectivement Harris, j’étais sceptique sur le fait qu’il (ou n’importe quel politicien) soit enclin à sélectionner un partenaire de campagne plus charismatique et irrésistible que lui. Le fait qu’il ait déjoué mes attentes ne dit que du bien de lui", a-t-elle tweeté.

Côté républicain, Donald Trump tente déjà de présenter Kamala Harris comme "la plus libérale (au sens sociétal du terme) et gauchiste" des candidats à la vice-présidence. Il aura cependant du mal à jouer sur ce terrain longtemps, précisément parce que la réputation de procureure à poigne de Kamala Harris lui vaut des critiques de la gauche. La balle est donc au centre, la dernière ligne droite de la bataille pour la Maison Blanche peut commencer.

Lire également

Publicité
Publicité