La nomination d'Harris ravit la Silicon Valley

Kamala Harris est très proche de Sheryl Sandberg, la COO de Facebook. ©EPA

Californienne et proche des dirigeants des géants de la tech américaine, Kamala Harris a les faveurs des GAFA.

Native d’Oakland en Californie, Kamala Harris connait comme sa poche la baie de San Francisco. C’est dans cette baie et un peu plus bas dans la Silicon Valley que l’on trouve les sièges des poids lourds américains du secteur technologique comme Google, Facebook, Apple, Twitter ou SalesForce. Kamala Harris a même fait une partie de sa carrière à "Frisco" comme disent les locaux.

Elle y a été procureur de district et procureur général pour l’État de Californie. Un poste qui l’a amenée à côtoyer les dirigeants des GAFA. Sa proximité avec ses derniers lui vaut aujourd’hui des critiques. Son amitié avec Sheryl Sandber, la COO et n°2 de Facebook lui est régulièrement reproché surtout lorsqu’elle évite soigneusement de répondre aux questions sur une législation encadrant les réseaux sociaux.

Lors de sa candidature à l’investiture démocrate, elle a attiré un soutien financier considérable de la part des dirigeants de la Silicon Valley et des d'employés de grandes entreprises technologiques, devançant dès le début les autres candidats.

Même si les entreprises technologiques ont soutenu plusieurs candidats dans les primaires, le choix de Kamala Harris comme colistière de Joe Biden est vu d’un très bon œil en Californie. Elle est familière avec le secteur et connait bien les enjeux qui l'accompagnent. La candidate démocrate devra cependant rapidement se positionner sur la régulation des géants technologiques, car c’est sur ce terrain que ses adversaires et ses soutiens l’attendent.

Lire également

Publicité
Publicité