Le couple Kushner, dernier atout de Donald Trump

Jared et Ivanka Kushner, gendre, fille et conseillers les plus proches du président Trump. ©Photo News

Jared et Ivanka Kushner, le gendre et la fille de Donald Trump, ont acquis une influence croissante sur la politique des Etats-Unis. Omniprésents dans les affaires de la Maison Blanche, de plus en plus contestés, ils restent pourtant un des derniers atouts du président sortant.

À Time Square, un des quartiers les plus fréquentés de New York, Ivanka Trump, la fille du président, et son mari Jared Kushner, trônent sur un panneau d'affichage géant. Ivanka sourit, à côté du total des décès attribués au coronavirus. La photo de Jared s'accompagne d'une citation: "Les New-Yorkais vont souffrir et c'est leur problème." À quelques jours des élections, la charge fait scandale. L'action, menée par le "Lincoln Project", la coalition des républicains anti-Trump, résume la colère de beaucoup d'Américains face à la gestion de la pandémie. Elle illustre, surtout, la place démesurée que le couple a prise dans la vie politique du pays.

En quelques années, la fille et le gendre de Trump ont pris le pouvoir à la Maison-Blanche, dans l'ombre du président. Tissant patiemment un réseau dans toutes les strates de l'appareil étatique, ils sont devenus le couple le plus influent du pays. Parallèlement, leur fortune n'a cessé de croître.

Jared et Ivanka Kushner, épinglés à Time Square. ©REUTERS

Après l'élection de 2016, Donald Trump a fait de Jared Kushner son Haut conseiller et d'Ivanka une conseillère. Le népotisme et la transgression sont devenus la marque de fabrique assumée du Républicain, au mépris d'une législation, adoptée lors du règne des Kennedy, qui interdit d'octroyer à un membre de la famille un poste dans une agence étatique.

Un gendre idéal

Jared Kushner, 39 ans, juif orthodoxe d'origine biélorusse, est actif dans l'immobilier, un secteur où il a connu une débâcle après l'achat du bâtiment le plus cher de New York, le "666 Fifth Avenue". Plombé par des ventes douteuses, il n'a percé dans la jungle new-yorkaise que le jour de son mariage avec Ivanka Trump. Les deux vivent une passion intense. Pour le garder, elle est allée jusqu'à se convertir à la religion juive.

Cultivant l'image du gendre idéal, Kushner est entré dans la sphère intime du milliardaire. Trump lui accorde une confiance totale. Il s'occupe de sa campagne présidentielle. Après la victoire, il est chargé de mener la politique au Moyen-Orient, de réformer l'administration américaine et de modérer les élans populistes du président. Peu à peu, il s'introduit dans tous les dossiers chauds du président. Il s'installe dans la pièce la plus proche du Bureau ovale, et rencontre Trump plusieurs fois par jour.

Jared Kushner, le conseiller le plus proche de Donald Trump. ©REUTERS

Les dérapages arrivent. Kushner reçoit lors de sa nomination une accréditation "top secret" de la CIA, lui permettant d'accéder aux opérations à l'étranger. Mais il va trop loin, en établissant un canal de communication secret avec la Russie où se mêlent business et politique. Son accréditation est rétrogradée. Ses relations avec Moscou sont reprises dans l'enquête fédérale sur les ingérences de la Russie dans la présidentielle de 2016.

Une femme d'affaires

Ivanka Trump, 38 ans, mannequin, femme d'affaires, vice-présidente de la Trump Organization, a endossé le costume de politicienne lors de la campagne de 2016. Pourtant proche à l'origine d'Hillary Clinton, elle rejoint le staff du candidat. Fascinée par son père, en dépit de ses excès, elle a pour mission de modérer son image populiste.

Après l'élection, Ivanka est chargée de la politique d'égalité des femmes. Mais son influence à la Maison Blanche dépasse ce cadre. Avec son mari, elle organise des dîners où sont conviés les dirigeants de la planète.

Le couple Kushner reçoit à dîner Charles Michel, peu avant son entrée en fonction comme président du Conseil européen. ©Twitter/Ambassador Sondland

La diplomatie américaine, sidérée, conspue l'inexpérience d'Ivanka. Peu importe. Pour le couple, ce n'est pas tant une question de compétence, mais plutôt de relations publiques et de business. Comme ce dîner en Chine avec le président Xi Jinping, suivi d'une autorisation d'entrer sur le marché chinois, le plus grand du monde, pour les produits de mode Ivanka. Dans la foulée, Donald Trump mit en sourdine sa guerre commerciale avec Pékin.

"Javanka"

Ignorant les règles sur les conflits d'intérêts, le couple continue à gérer directement ses affaires. Ensemble, ils ont gagné 80 millions de dollars en 2018 et 30 millions en 2019. Leur fortune est estimée à 1,1 milliard.

Le couple "Javanka", comme le surnomme Vicky Ward dans son livre à charge "Kushner Inc.", est omniprésent à la Maison Blanche. Mark Corallo, ancien porte-parole des services juridiques du président, les dépeint comme "vivant dans une tour d'ivoire", s'adressant avec dédain au personnel, et interrompant les réunions importantes pour poser des questions sur leurs affaires privées.

Malgré les dérapages et les attaques, le couple demeure populaire auprès de l'électorat de Trump, en particulier des couches modestes à la recherche d'une image rassurante. Ils sont un des derniers atouts du candidat républicain, attaqué de toutes parts pour ses excès.

Lire également

Publicité
Publicité