portrait

Ron Klain, un vieux loup de Washington pour épauler Joe Biden à la Maison Blanche

Le président élu a choisi un de ses plus fidèles conseillers pour le poste de chef de cabinet de la Maison-Blanche. Ron Klain, qui a de l’expérience à la fois dans la branche exécutive et législative, aura pour mission de faciliter les compromis dans un pays divisé. Portrait.

Ron Klain va occuper le poste le plus difficile de Washington après celui de président: chief of staff, soit chef de cabinet de la Maison Blanche. C’est lui qui absorbera la quantité astronomique d’informations venue des quatre coins du monde. C’est lui qui devra décider de réveiller Joe Biden la nuit en cas d’urgence. C’est lui aussi qui choisira les meilleurs conseillers à réunir pour prendre une décision importante. 

Si le président élu l’a choisi, c’est parce qu’il lui fait confiance. Il côtoie l’homme depuis trois décennies. C’était déjà Ron Klain qui dirigeait son cabinet lorsqu’il était vice-président de Barack Obama. Il l’a aussi préparé aux débats face à Donald Trump, une fonction qu’il a occupée avec la plupart des candidats démocrates avant lui. 

Expérience

Ron Klain, c’est aussi le choix de l’expérience. L’homme de 59 ans a travaillé d’arrache-pied avec Joe Biden en 2008-2009 pour sortir le pays de la crise financière. Et sa casquette de "Mr Ebola" – il était chargé de la lutte conte le virus auprès de l’administration Obama en 2014 – devrait être bien utile face à la pandémie de coronavirus.

Ce vieux loup de Washington, originaire de l’Indiana et diplômé de Harvard, a travaillé avec de nombreux leaders démocrates durant sa carrière. Dans les années 1990, lorsqu’il était avocat pour la commission judiciaire du Sénat, Ron Klain a conseillé Joe Biden, alors sénateur du Delaware et patron de cette commission, pendant la confirmation controversée à la Cour suprême du juge Clarence Thomas, accusé de harcèlement sexuel par Anita Hill. 

Ron Klain a aussi travaillé avec Bill Clinton au moment de la confirmation de la juge Ruth Bader Ginsburg. Il a été chef de cabinet de la ministre de la Justice Janet Reno, mais aussi du vice-président Al Gore. Il a d’ailleurs aidé ce dernier lorsqu’il était candidat à la présidentielle en 2000 et qu’un recomptage des voix de Floride a été organisé. L’acteur Kevin Spacey a d’ailleurs interprété son rôle dans le film "Recount" sorti en 2008.

Choix salué

"L’expérience longue et variée de Ron Klain, ainsi que sa capacité à travailler avec des politiques de tout bord, c’est précisément ce dont j’ai besoin chez un chef de cabinet de la Maison-Blanche, alors que nous sommes confrontés à un moment de crise et que nous rassemblons notre pays", a tweeté Joe Biden mercredi soir.

La nouvelle a été reçue avec enthousiasme au sein du camp démocrate. "Il est le choix logique et il a tout pour plaire – des capacités reconnues partout, une longue et riche expérience, une alchimie avec le président élu – et c’est un penseur stratégique qui apporte des résultats", a loué Pete Rouse, un proche de Barack Obama. 

Même à gauche de la gauche, des personnalités comme la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren ont salué un "superbe choix" : "Il comprend la magnitude de la crise sanitaire et économique et il a l’expérience pour mener la prochaine administration à y mettre fin. Ron a gagné la confiance de tous les bords du Parti démocrate."

L’expérience du privé aussi

Dans les années 2000, Ron Klain a travaillé comme lobbyiste pour la firme de droit O’Melveny & Myers. Il a compté AOL Time Warner et Fannie Mae parmi ses clients. Il a aussi travaillé pour la société d’investissement Revolution. 

Marié, trois enfants

Ron Klain est marié à Monica Medina, une consultante en politique environnementale qui a travaillé pour le département de la Défense et la National Oceanic and Atmospheric Administration. Ils ont trois enfants, Hannah, Michael et Daniel.

Une rapide brouille avec Biden

Ron Klain a apporté son soutien à Hillary Clinton en 2016 - il l’a notamment aidée à se préparer aux débats face à Bernie Sanders pendant les primaires - avant que Joe Biden, endeuillé par la mort de son fils Beau, n’annonce officiellement qu’il n’était pas candidat. Le froid entre les deux hommes n’a pas duré longtemps.

Le profil

1961: Naissance à Indianapolis

1987: Diplôme de l’école de droit de Harvard

2000: Conseiller d’Al Gore, candidat à la présidentielle

2008: Chef de cabinet du vice-président Joe Biden

2014: Coordinateur de la réponse à Ebola pour Obama

Lire également

Publicité
Publicité