epinglé

Trump a levé 100 millions d'USD pour célébrer son investiture

©EPA

Épinglé par Catherine Mommaerts

L’investiture d’un président américain, c’est toujours un véritable show. Il y a bien entendu la très sérieuse prestation de serment que chaque nouveau président doit faire sur les marches du Capitole – main droite levée, main gauche sur la Bible –, mais c’est loin d’être le seul événement à marquer l’arrivée d’un nouveau locataire à la Maison-Blanche. Strass, paillettes, grands crus et autres petits bijoux de gastronomie seront, comme de coutume, au rendez-vous tout au long de la semaine. Et tout ça coûte cher, très cher.

L’avionneur Boeing aurait versé 1 million de dollars et le géant pétrolier Chevron 500.000 dollars.

L’équipe mise en place dans l’entourage du président élu Donald Trump pour organiser tous les événements privés qui seront organisés autour de son inauguration (prévue, elle, vendredi) n’aura pas trop de difficultés à payer ses factures. À en croire le New York Times, elle aurait levé plus de 100 millions de dollars auprès de donateurs individuels et de grands noms de l’industrie américaine en échange d’entrées VIP aux différents événements de la semaine – dont un dîner aux chandelles dans le hall de Union Station (la principale gare ferroviaire de Washington), organisé jeudi soir – et d’un accès privilégié au clan Trump. C’est un record absolu. Il y a quatre ans, le président Obama n’avait levé "que" 44 millions de dollars…

Le podium du capitol à Washington. Lieu de l'investiture de Donald Trump. ©ANP

L’avionneur Boeing aurait versé à lui seul 1 million de dollars (soit le plafond fixé par l’équipe Trump) et le géant pétrolier Chevron 500.000 dollars. UPS, JPMorgan Chase, Bank of America, Deloitte et AT&T y seraient également allé de leur poche. Il faudra attendre la fin avril pour avoir plus de détails au sujet de ces dons dont les montants devront alors être communiqués par l’équipe Trump à la Commission électorale fédérale.

Les frais encourus pour les cérémonies officielles et les mesures de sécurité qui seront mises en place, seront, eux, supportés par le contribuable. D’après le Washington Post, la facture totale de toutes les "festivités" pourrait s’élever à 200 millions de dollars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés